•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Esplanade Riel : un incubateur de petites entreprises depuis 15 ans

Radio-Canada

Voilà 15 ans, Entreprises Riel lançait le projet pilote de kiosques sur l’Esplanade Riel, ce pont piétonnier qui relie Saint-Boniface au centre-ville de Winnipeg. Depuis, ces kiosques sont devenus des incubateurs de petites entreprises.

L’idée derrière ce projet était d’encourager les gens de la Fourche et du centre-ville à emprunter le pont, l'Esplanade Riel, et à se rendre vers Saint-Boniface, lance le directeur général d'Entreprises Riel, Normand Gousseau.

Lors de l’élaboration des plans, il a réclamé un espace agrandi du côté est de la structure pour accommoder ces kiosques qui se veulent une façon d’encourager l’entrepreneuriat en français.

La forme des kiosques s’inspire des tramways qui traversaient l’ancien pont Provencher.

Le premier accueille Tourisme Riel, un autre est réservé à tout entrepreneur francophone, et le troisième permet à des étudiants en administration des affaires de l’Université de Saint-Boniface de lancer leur entreprise avec des risques réduits.

Les étudiants élaborent un plan d’affaires dans le cadre d’un cours, puis ont l’occasion de proposer leur entreprise à un comité qui regroupe le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM), Entreprises Riel, et l’Université.

Depuis trois ans, c'est l’entreprise le Monkey Bar qui occupe la place réservée aux étudiants. Le Monkey Bar offre une gamme de desserts végétariens, biologiques et sans gluten.

On se considère comme très chanceux d’avoir eu ce kiosque, d'abord parce que c’est un emplacement idéal à Winnipeg, mais aussi parce que, comme jeune entrepreneur, c’est vraiment difficile d’avoir un local, affirme la copropriétaire Muriel Dupuis.

Elle ajoute que l’emplacement est idéal en raison des touristes et des visiteurs qui empruntent le pont.

On espère garder le kiosque aussi longtemps qu’on peut, mais aussi trouver un emplacement plus permanent pour 2020, affirme-t-elle.

La tradition des crêpes

Normand Gousseau indique que les occupants du kiosque ouvert à tout entrepreneur doivent proposer des produits qui font très « français ». En ce moment, le kiosque est occupé par l'entreprise Ker Breizh, qui prépare des crêpes et des galettes à la bretonne.

Pour certains, la présence d’une crêperie à cet emplacement ramène bien des souvenirs. Une crêperie avait été établie sur l’ancien pont Provencher à la fin des années 1990. On y avait servi des crêpes jusqu’à la démolition de l’ancien pont, qui a été remplacé par l’Esplanade Riel.

Le kiosque nous permet de faire nos préparatifs pour les festivals et le marché de Saint-Norbert. Nous sommes ouverts tous les jours depuis la fin mai, dit la propriétaire Ketty Pichaud.

L’expérience est très bonne, puisqu'on a beaucoup d'entreprises de la rue Provencher qui viennent prendre une crêpe ou une galette le midi pour leur repas , poursuit-elle. Renouveler l’expérience serait pour nous formidable.

Manitoba

Entrepreneuriat