•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vague de chaleur : les travailleurs s’adaptent en Mauricie et au Centre-du-Québec

Homme dans les airs près d'un bâtiment et d'une grue.

Les travailleurs des chantiers de construction doivent adapter leur rythme de travail avec la chaleur, comme sur ce chantier de l'Adresse sur le fleuve, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La chaleur force les travailleurs de plusieurs domaines à s’ajuster. Que ce soit dans les garderies ou les chantiers, des précautions sont de mises.

On a des recommandations, entre autres de la Santé publique, qu'on reçoit via un courriel à tous et qu'on communique aux familles, raconte la directrice générale du centre pour la petite enfance (CPE) Le cheval sautoir, à Trois-Rivières, Nathalie Hébert.

Enfant qui verse de l'eau dans une cruche.

Au CPE Le cheval sautoir, à Trois-Rivières, les enfants vont davantage jouer dans l'eau et rentrer plus régulièrement pour se rafraîchir.

Photo : Radio-Canada

On joue le plus longtemps possible dans l'eau. On rentre de temps en temps, explique Nathalie Hébert.

Sur le chantier de construction de l'Adresse sur le fleuve, à Trois-Rivières, les travailleurs ont modéré leur rythme et s’hydratent davantage.

Des périodes de repos, ils en prennent en conséquence de la chaleur, surtout au huitième [étage], puis on prend beaucoup d'eau, raconte Michel Boissinot, surintendant en génie civil et bâtiments qui supervise une centaine de travailleurs.

Homme face à la caméra et travailleurs en arrière.

Le surintendant en génie civil et bâtiments, Michel Boissinot, qui travaille au chantier de l'Adresse sur le fleuve, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

La Commission des normes de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a émis un avis pour rappeler l'importance de réorganiser le travail extérieur. Elle indique que le risque principal pour les travailleurs est de subir un coup de chaleur. 

1 M$ pour la climatisation dans la région

L'épisode de chaleur accablante de l'été dernier a possiblement fait 89 morts dans la province.

En Mauricie et au Centre-du-Québec, 12 personnes auraient possiblement succombé à la chaleur. Deux cas sont confirmés.

Avec la vague de chaleur [l’été dernier], on s'est vraiment rendu compte qu'il y avait un besoin, donc on a commencé à investir massivement.

Alexandre Savoie, de la Direction de la santé publique en Mauricie et au Centre-du-Québec

Plus d'un million de dollars a été investi par le gouvernement du Québec depuis l'été dernier pour améliorer le confort des personnes dans les établissements de santé.

Cet argent a été distribué dans 7 centres d'hébergement et 2 ailes administratives de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

L'objectif c'est de climatiser le plus possible, mais c'est sûr qu'on commence par climatiser les endroits les plus vulnérables, affirme le conseiller en santé et environnement à la Direction de la Santé publique en Mauricie et au Centre-du-Québec, Alexandre Savoie.

La Direction de la Santé publique réitère l’importance de prendre ces fortes chaleurs au sérieux et d’agir en conséquence.

D'après les informations d'Amélie Desmarais

Mauricie et Centre du Québec

Conditions météorologiques