•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réduire la chaleur intense dans les établissements de la santé

Une personne se déplace en fauteuil roulant dans le corridor d'un centre d'hébergement

Corridor d'un centre d'hébergement

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Il n'y a pas de canicule qui menace le Bas-Saint-Laurent pour l'instant, comme c'est le cas ailleurs au Québec, mais par mesure de précaution, le réseau de la santé a défini un plan d'intervention pour assurer la sécurité des personnes âgées.

Au Bas-Saint-Laurent, à peine 2 % des chambres des 13 CHSLD sont climatisées.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent vient d'acheter 57 climatiseurs portatifs qui permettront d'avoir 44 salles communes et 19 salles de soins palliatifs avec la climatisation.

La directrice adjointe au Programme de soutien à l'autonomie des personnes âgées, Élizabeth Lavoie, explique que le « Plan chaleur » du CISSS vise les établissements publics et les résidences privées, mais aussi les personnes âgées qui reçoivent des soins à domicile.

Comment limiter la pénétration de la chaleur, comment mieux ventiler nos bâtiments, comment avoir des refuges climatisés dans nos soins de longue durée, jusqu’à des mesures préventives, de mieux hydrater, de favoriser le port de vêtements légers, de repérer les coups de chaleur, d’être capables de repérer la clientèle qui est la plus à risque de coups de chaleur, énumère Mme Lavoie.

Ce plan sera déployé si les températures atteignent, pendant trois jours consécutifs, plus de 30 degrés Celsius le jour et entre 16 et 20 degrés Celsius la nuit.

La présidente régionale de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, Cindy Soucy, explique que le problème de chaleur devient plus intense depuis quelques années :

Les CHSLD sont très problématiques. Chaque année, c’est difficile : l’employeur va mettre à la disposition des salariés des bouteilles d’eau, vont mettre des ventilateurs et ça ne suffit pas nécessairement à répondre à la chaleur extrême. Mais je vous dirais que c’est d’autant plus problématique pour les résidents et les patients qui sont des personnes malades, qui sont plus à risque d’être frappées par un coup de chaleur, affirme Cindy Soucy.

Elle précise que le problème de la chaleur ne touche pas uniquement les CHSLD, mais bien toutes les installations de santé.

Le « Plan chaleur » du CISSS a été élaboré en coopération avec les directions de la santé publique et de la sécurité civile.

C'est le ministère de la Santé qui a demandé au CISSS du Bas-Saint-Laurent de prévoir un tel plan d'intervention.

D’après les informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Établissement de santé