•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec ajoute 6,4 M$ pour l'intégration d'enfants handicapés à la garderie

Une enfant joue avec de la peinture.

Actuellement, 531 enfants bénéficient de la Mesure exceptionnelle de soutien à l’intégration dans les services de garde pour les enfants handicapés ayant d’importants besoins (MES). (Archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec veut que de 200 à 300 nouveaux enfants handicapés puissent être intégrés dans les services de garde subventionnés.

Le gouvernement a ainsi annoncé jeudi une bonification de 6,4 millions de dollars de la Mesure exceptionnelle de soutien à l’intégration dans les services de garde pour les enfants handicapés ayant d’importants besoins (MES).

La MES a deux objectifs, selon le site Internet du ministère de la Famille. Le premier est de rendre accessibles les services de garde subventionnés aux parents d'enfants handicapés. Le second est de soutenir les milieux de garde subventionnés qui accueillent ces enfants en finançant une partie des frais supplémentaires d'accompagnement imposés pour répondre à leurs besoins.

Mathieu Lacombe fait une annonce devant les médias.

Le ministre de la Famille Mathieu Lacombe a annoncé l'ajout de 6,4 millions de dollars pour l'intégration des enfants handicapés.

Photo : Radio-Canada / Antoine Trépanier

Elle s'adresse aux enfants handicapés de moins de cinq ans.

On parle d'enfants qui ont des besoins particuliers, entre autres des enfants qui ont le trouble du spectre de l'autisme. Ce sont des enfants qui ont besoin d'accompagnement.

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

Selon le ministère, le budget annuel destiné à la MES pour l’année 2019-2020 passera donc de 9,7 millions à 16,08 millions pour l’année 2019-2020, ce qui représente une augmentation de près de 60 %.

Actuellement, 531 enfants bénéficient de la MES dans les centres de la petite enfance (CPE) ou les garderies privées subventionnées au tarif de 8,25 $ par jour.

Par ailleurs, le nombre d’heures maximal d’accompagnement par jour passe de six à huit.

Le ministère prévoit aussi de rendre la MES plus souple et plus accessible aux familles, en augmentant le nombre d'appels de demande, c'est-à-dire que les familles qui souhaitent cet encadrement pour leurs enfants handicapés auront deux moments par année pour en faire la demande. Auparavant, un seul appel se tenait à l'automne, et ce, chaque année.

Plus d'enfants qui vont être soutenus, plus longtemps par jour et de façon plus flexible, parce que plutôt que d'avoir un appel de demande par année - si on le manquait, c'était terminé - il y aura jusqu'à trois appels de demande qui pourront être faits, a ajouté M. Lacombe, lors d'une conférence de presse.

Avec les informations d'Antoine Trépanier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale