•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Netflix bannit la cigarette d'une partie de ses futures productions

Un homme portant des lunettes de soleil et une chemise fume un cigare en souriant.

L'acteur Cary Elwes fumant un cigare dans un épisode de Stranger Things.

Photo : Netflix

Radio-Canada

La plateforme de diffusion en ligne Netflix a décidé de bannir le tabac et la cigarette électronique de ses futures productions classées comme convenables pour les moins de 14 ans. 

Un rapport de l’OBNL américain Truth Initiative rendu public mardi montre que la cigarette est davantage présente à l’écran dans les séries produites par Netflix, comparativement à celles diffusées par les chaînes de télévision américaines. 

Le nombre de fois où du tabac est consommé dans les 6 séries Netflix analysées, populaires auprès des 15-24 ans, a triplé en un an, passant de 299 à 866. Rien que dans la deuxième saison de Stranger Things, 262 cigarettes sont fumées.

Les séries Netflix, une publicité pour le tabac?

Truth Initiative s’inquiète de cette évolution. Selon ses chiffres, l’exposition à des images montrant des personnages en train de fumer dans des films est responsable de 37 % des initiations à la cigarette chez les jeunes. 

« Nous voyons une réémergence généralisée d’images de tabac sur les écrans, qui rendent séduisante et normalisent une addiction mortelle », a indiqué, par communiqué, Robin Koval, PDG de Truth Initiative. Il estime que le divertissement est devenu une nouvelle forme de publicité pour le tabac. 

Entre liberté artistique et responsabilité sociale

Mercredi, Netflix a annoncé que la cigarette et le vapotage seraient exclus de toutes ses nouvelles productions considérées comme appropriées pour le jeune public, à moins que le contexte historique de l'histoire ou le souci d'exactitude des faits racontés justifient le fait de filmer la consommation de tabac.

Les nouvelles productions Netflix destinées à un public plus âgé s’abstiendront également de montrer des personnages en train de fumer ou de vapoter à moins que cela soit essentiel à la vision artistique du créateur ou à la manière dont le personnage est défini (pour des raisons historiques ou culturelles).

Netflix soutient vigoureusement l’expression artistique, a déclaré un porte-parole de l’entreprise à Variety. Cependant, nous reconnaissons que fumer est nocif et que le fait de représenter positivement le tabac à l’écran peut influencer négativement les jeunes.

Avec les informations de Variety, et BBC News

Séries télé

Arts