•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Samsung règle les défaillances du Galaxy Fold

Une photo du président de Samsung, DJ Koh, sur une scène devant une écran géant montrant le téléphone Galaxy Fold.

Le téléphone pliable Galaxy Fold de Samsung

Photo : La Presse canadienne / Eric Risberg

Radio-Canada

Samsung aurait réussi à régler les défaillances de l’écran pliable du Galaxy Fold, un téléphone dont la sortie a dû être reportée ce printemps en raison de ce problème généralisé, selon Bloomberg.

L’écran pliable du Galaxy Fold, une innovation remarquée et son principal attrait, s’était révélé défectueux sur de nombreux appareils envoyés aux journalistes avant la date de sortie initiale du 26 avril.

Une pellicule de plastique protectrice recouvrant l’écran avait notamment été enlevée par plusieurs journalistes croyant qu’il s’agissait d’un élément facultatif, comme celle recouvrant l’écran des téléphones intelligents ordinaires. Or, cette pellicule était essentielle au bon fonctionnement de l’écran, selon Samsung.

La charnière de l’appareil, là où l’écran se plie, connaissait aussi des ratés. La forme de la penture avait en effet tendance à créer un pli visible dans l’écran, à force de l’ouvrir et de le refermer. Certains écrans s’étaient également déchirés au niveau de la charnière.

Cette fois, Samsung aurait étendu la pellicule de plastique pour que ses extrémités soient dissimulées sous la bordure de l’écran, la rendant ainsi impossible à enlever à la main, selon une source anonyme citée par Bloomberg (Nouvelle fenêtre). La charnière aurait également été retravaillée pour la surélever légèrement, ce qui permet de mieux tendre la pellicule de plastique lorsque l’appareil est ouvert et de réduire les risques qu’un pli se forme.

La même source anonyme a indiqué que la date de sortie du téléphone n’a pas encore été déterminée par Samsung.

Le spectre du Galaxy Note 7

Les ratés du Galaxy Fold constituent un revers gênant pour Samsung, dont la réputation avait été sérieusement ébranlée en 2016 avec le rappel mondial de son Galaxy Note 7 en raison d'un problème de piles qui explosaient. Il avait dû procéder à un humiliant rappel planétaire de ce modèle de téléphone intelligent.

Cette affaire lui avait coûté des milliards de dollars et nui à son image, à l'instar de la condamnation de l'héritier de Samsung Lee Jae-yong dans un énorme scandale de corruption.

Le groupe semblait toutefois en voie de rétablir sa réputation et avait présenté en février, en plus du Fold, le Galaxy S10 5G, le premier téléphone intelligent au monde fonctionnant avec la connexion mobile ultrarapide à Internet, prenant une longueur d'avance sur ses rivaux.

Samsung contre Huawei

Le marché mondial du téléphone intelligent s’est essoufflé en 2018, poussant les fabricants à se lancer dans une course aux innovations pour le redynamiser.

Samsung était engagé dans cette course avec le géant chinois des télécommunications Huawei pour devenir le premier joueur majeur à lancer un téléphone à écran pliable. Samsung avait coiffé Huawei au fil d’arrivée en annonçant son téléphone quelques jours avant son rival, mais les déboires des semaines suivantes ont fini par retarder l’entreprise sud-coréenne.

En juin, Huawei a également choisi de repousser le lancement de son Mate X à écran pliable (Nouvelle fenêtre), affirmant que les problèmes de son compétiteur l’avaient inquiété et qu’il préférait demeurer prudent afin de s’assurer que son téléphone sera véritablement prêt.

Les sanctions américaines contre Huawei, l’empêchant de faire affaire avec des entreprises américaines, ont également eu des conséquences négatives sur sa capacité de production.

Avec les informations de Bloomberg, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Téléphones intelligents

Techno