•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La route gaspésienne du vélo de montagne

La vue sur la baie de Gaspé vaut l'effort de rouler jusqu'au sommet du mont Béchervaise.

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Jean-François Deschênes

Le nombre de sentiers de vélo de montagne a explosé dans les dernières années en Gaspésie, ce qui attire des cyclistes de partout. Les concepteurs rêvent de créer une route gaspésienne où chaque organisme et club deviendrait une destination.

Auparavant, la création de réseaux de sentiers dans les communautés était en grande partie le résultat de la volonté d'une poignée de bénévoles. Aujourd'hui, le développement se fait grâce à de la machinerie spécialisée et des investissements de dizaines de milliers de dollars.

Un cycliste fait un saut dans un sentier de vélo de montagne, au loin, une étendue d'eau.

Le paysage est un élément bien distinctif de la Gaspésie.

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Les exemples de projets se multiplient dans la région.

Carleton-sur-Mer travaille sur un vaste projet récréotouristique de trois millions de dollars au mont Saint-Joseph. Le vélo de montagne fait partie des activités proposées.

Deux cyclistes souriant devant leurs vélos accrochés au support d'une voiture.

L'appel de la nature et de sensations fortes sont en grande partie les éléments qui attirent Raynald Racine et Pascale Giroux dans les sentiers de vélo de montagne. Le couple a roulé au Québec comme aux États-Unis.

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

À Matane, le Club de vélo éolien vient tout juste de recevoir 120 000 $ du gouvernement pour ses sentiers.

La station touristique Pin Rouge a investi beaucoup d’argent pour attirer les cyclistes dans ses pentes.

Deux cyclistes roulent en vélo de montagne dans un sentier en forêt.

Jean-François Tapp et Bobby Cotton aimeraient attirer des cyclistes de partout dans les sentiers de Gaspé.

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

À Gaspé, le Sentier du bout du monde veut construire et répertorier jusqu'à 100 kilomètres de sentier d'ici 2021

Récemment, 240 000 $ ont été investis dans les sentiers du Mont-Béchervaise et dans un parc au centre-ville.

Un homme pose, la main sur une mini-excavatrice, en forêt.

Le directeur de l'Auberge Chic-Chac de Murdochville voit une occasion d'affaires dans l'engouement au vélo de montagne. C'est lui qui a eu le mandat de concevoir des sentiers de vélo de montagne à Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

La pratique du vélo de montagne en Gaspésie suit la tendance nord-américaine.

Québec a d'ailleurs réservé six millions de dollars jusqu'en 2021 pour la la mise à niveau et le développement de sentiers pour la pratique d'activités de plein air comme la randonnée pédestre et... le vélo de montagne.

Carte de la Gaspésie avec des points de destination où les cyclistes peuvent rouler.

Les développeurs gaspésiens rêvent de créer une route où chacun des organismes et clubs deviendraient une destination.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Tourisme Gaspésie a ciblé l'activité comme un produit de niche dans son plan de marketing.

Des efforts pour offrir une visibilité à l'attrait touristique ont été mis de l'avant. Une page internet est consacrée au vélo de montagne et des articles ont été publiés dans des revues spécialisées.

Deux cyclistes en vélo de montagne.

La popularité du vélo de montagne est en pleine ascension en Gaspésie.

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Le chargé de programme pour le vélo de montagne chez Vélo Québec, Francis Tétrault, constate que la péninsule fait tranquillement sa place dans le monde du vélo de montagne.

La beauté de la destination est un atout estime-t-il, malgré que le nombre de kilomètres de sentiers single track (sentiers simples) soit encore limité.

Il a recensé une centaine de km en Gaspésie pour environ 2100 km pour la province, mais la région possède un atout : la beauté de la destination. La Gaspésie je pense, n'a pas beaucoup d'offres en nombre de destinations, mais elle propose une expérience qui est particulière au niveau des paysages et des types de sentiers aussi donc moi je trouve qu'elle tire très bien l'épingle de son jeu et le futur est encore plus prometteur pour la région.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Vélo de montagne