•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
chronique

Non, la police ne vous demande pas de briser la vitre d'une voiture pour sauver un chien

Il y a un chien dans une automobile et la vitre est brisée.

Capture d'écran de la publication qui circule.

Photo : Capture d'écran - Facebook

Jeff Yates

Une publication Facebook virale affirme que la police demande aux citoyens de briser la vitre d'une auto si un animal se trouve à l'intérieur en période de grande chaleur. Toutefois, la police de Montréal a démenti cette fausse nouvelle qui provient de la France.

« La police dit que si tu vois un chien enfermé dans une voiture quand il fait chaud, prends une photo, puis casse la fenêtre. De cette façon, vous ne serez pas accusé de dommages criminels et la police aura des preuves pour amener les propriétaires de ces chiens devant les tribunaux (sic) », affirme une publication Facebook partagée plus de 74 000 fois depuis 2018. Celle-ci s'est remise à circuler alors qu'une vague de chaleur touche le Québec et l'Ontario.

La publication avance que « l'action de la rupture de la fenêtre pour sauver un animal est considérée comme légitime sur la base de l'art. 20.5 du Code pénal » et invite les internautes à partager cette information. Plusieurs autres publications Facebook contenant le même texte circulent aussi depuis quelques années.

Or, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a démenti cette fausse nouvelle sur sa page Facebook le 28 juin.

« Une fois de plus cette année, une fausse consigne circule sur Facebook, affirme le SPVM. Si vous voyez un animal enfermé à l’intérieur d’un véhicule par temps très chaud, contactez le 9-1-1 afin de signaler la situation.

D'ailleurs, la publication contenant la fausse information mentionne le Code pénal. C'est parce que le texte de cette publication provient de la France, où le Code pénal existe.

L'information n'est pas plus valide dans ce pays. Le Huffington Post France a d'ailleurs démenti cette fausse nouvelle en 2016 (Nouvelle fenêtre), en rappelant que toute personne qui endommage une voiture pour sauver un animal de compagnie en France s'expose à une poursuite de la part du propriétaire.

Fausses nouvelles

Société