•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fraude à l'immigration:  un couple saskatchewanais accusé d'avoir empoché 600 000 $

Épaule d'un employé de l'ASFC.

Selon l’ASFC, il s’agit d’un stratagème de fraude d'une grande ampleur.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Qi Wang et Yujuan Cui, un couple de la Saskatchewan, sont accusés d’avoir versé de l’argent à des gens d’affaires de la province en échange d'offres d’emploi, fausses pour la plupart, destinées à des ressortissants chinois candidats à l’immigration.

L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a commencé une enquête en 2012, après qu’un agent d’immigration de la Saskatchewan eut soulevé des doutes quant à la légitimité de plusieurs demandes d’immigration visiblement reliées à Qi Wang.

Selon la Couronne, les enquêteurs de l’ASFC ont fait état de plus de 1200 noms de ressortissants chinois, retrouvés à partir de documents saisis au domicile du couple, près de Regina.

De ce nombre, 641 noms ont été retrouvés dans le système d’immigration provincial ou fédéral, et 78 personnes avaient pu obtenir la résidence permanente au Canada.

La Couronne indique que le couple aurait reçu environ 600 000 $ de la part de ressortissants chinois. Les accusés auraient quant à eux soudoyé une quinzaine d’entreprises dans la province, dont une détenue par l’ancien maire de Regina, Doug Archer, et sa femme.

Ce qui allait se passer avec ces offres d’emploi n’était pas clair.

Doug Archer, ancien maire de Regina

En tout, environ 95 000 $ auraient été versés aux différentes entreprises de la province pour l’obtention d’offres d’emplois frauduleuses servant aux demandes d’immigration.

Selon l’ASFC, il s’agit de l’enquête la plus importante en matière d’immigration menée en Saskatchewan depuis que l’agence fédérale en a la responsabilité.

L’avocat du couple, Aaron Fox, assure que ses clients sont innocents et compte en faire la preuve devant la Cour.

Une audience est prévue au mois de septembre pour le couple qui réside désormais en Colombie-Britannique.

D’après les informations de Geoff Leo, pour CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Fraude