•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Tour de l'Abitibi dévoile ses équipes

Les cyclistes patientent, groupés, en attendant de prendre leur élan au Tour cycliste de l'Abitibi 2018.

Le Tour de l'Abitibi continue d'attirer des cyclistes de haut niveau.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Radio-Canada

Pour le 51e Tour de l'Abitibi, 22 équipes et plus de 150 cyclistes pédaleront à travers l'Abitibi-Témiscamingue du 15 au 21 juillet prochain. La ville de Rouyn-Noranda accueillera le Tour pour cette édition-ci.

Cette année, cinq équipes nationales seront en compétition, soit le Canada, les États-Unis, la France, le Danemark et le Maroc. Pour ce qui est des équipes régionales, 11 équipes canadiennes et 6 équipes des États-Unis vont parcourir le circuit. L'équipe MaKadence s'ajoute aux équipes régionales du Québec, et l'équipe STK Cycling p/b Elliston Coaching rejoint les rangs des équipes américaines.

Parmi les nouveautés cette année, le Tour utilisera deux véhicules électriques, offerts par le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue et Desjardins, pour suivre les cyclistes.

On est à l'avant-garde avec les voitures électriques, dit la présidente du Tour, Suzanne Fortin. Ça va nous permettre de répondre à des critères environnementaux et puis d'essayer de démontrer notre volonté d'être sensibles à l'environnement.

Un parcours plus pentu

Autre élément nouveau : le tracé passera par le parc d'Aiguebelle ainsi que par le Témiscamingue, autour de Notre-Dame-du-Nord.

C'est vraiment un parcours tout en petites bosses et en détours, donc franchement ça change la donne, estime Bruno Gauthier vice-président du conseil d'administration et directeur technique du Tour. Ça fait différent de nos routes d'Abitibi, où souvent on voit cinq kilomètres en avant de nous.

Après un 50e anniversaire hautement populaire et riche en festivités, le nombre de coureurs au Tour a diminué comparativement à l'édition précédente. Par exemple, le Japon ne sera pas présent cette année. Les organisateurs se disent tout de même satisfaits de la participation.

Les équipes cognaient à la porte pour venir, observe Suzanne Fortin au sujet du Tour de l'an dernier. On s'attendait à une petite baisse au 51e, mais on est quand même très contents du résultat final.

Équipes internationales à surveiller

Selon Bruno Gauthier, trois équipes internationales risquent de se démarquer dans l'épreuve du maillot brun, soit la compétition générale du Tour.

C'est sûr que les États-Unis ont fait preuve dans le passé d'une grande constance à le gagner, donc il va falloir les surveiller bien sûr. Le Danemark, qui revient après quelques années d'absence, ils peuvent surprendre, considère-t-il. J'ai parlé aussi avec les Français dans les dernières semaines et ils m'ont dit qu'ils amenaient une très bonne équipe cette année.

Comme chaque année, la région de l'Abitibi-Témiscamingue sera représentée par les athlètes de l'équipe IAMGOLD.

Abitibi–Témiscamingue

Cyclisme sur route