•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Rimouski donne son feu vert au projet d'auberge de jeunesse dans Nazareth

maison

Une auberge de jeunesse doit être implantée dans cette résidence située dans le district de Nazareth, à Rimouski. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Radio-Canada

Le conseil municipal de Rimouski donne son feu vert à la réalisation d'un projet d'auberge de jeunesse, dans le district Nazareth.

Les élus ont adopté une résolution en ce sens lors de la séance du conseil municipal de mardi soir. Il n'y a eu aucun débat sur le sujet, qui était au dernier point de l'ordre du jour.

Lors de la dernière réunion du conseil, le projet avait suscité l'opposition d'une vingtaine de résidents de Nazareth. Ni ces citoyens ni les promotrices n'étaient présents à l'assemblée de mardi.

Les deux promotrices du projet sont des employées de la salle des nouvelles de Radio-Canada. Il s'agit de la vidéojournaliste Nadia Ross et de la journaliste surnuméraire Michaëlle Ouellet. Comme le projet a été contesté, cette nouvelle est d'intérêt public. Nous la traitons selon nos normes et pratiques journalistiques habituelles.

Le maire suppléant, Sébastien Bolduc, a indiqué que la décision du conseil permet de poursuivre le processus d'approbation et que les opposants au projet peuvent toujours réclamer l'ouverture d'un registre référendaire pour en stopper la réalisation.

S'il y a encore des voisins qui sont préoccupés et qui veulent s'opposer au projet, il y a un processus mis en place pour la signature d'un registre, donc nous, on laisse aller le projet et on verra ce qui ressort de ça.

Sébastien Bolduc, maire suppléant

Le projet consiste à transformer une ancienne résidence centenaire des Sœurs du Saint-Rosaire, dans le quartier Nazareth, en auberge de jeunesse pouvant accueillir jusqu'à 31 personnes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Politique municipale