•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Association canadienne-française de Regina présente les rôles de son nouveau C.A.

Sept personnes sont en demi-cercle, debout.

Le nouveau conseil d'administration de l'Association canadienne-française de Regina, de gauche à droite : François-Regis Kabahizi, Kymber Zahar, André Lapointe, Laurier Gareau, Marc Drolet, Vanessa Kimana et Simon Desjardins.

Photo : Radio-Canada / Charles Lalande

Radio-Canada

L'Association canadienne-française de Regina (ACFR) annonce les rôles des nouveaux membres de son conseil d'administration.

Le nouveau C.A., élu à l’assemblée générale annuelle (AGA) du 29 juin,  a tenu sa première rencontre mardi afin de décider des postes de ses membres.

Kymber Zahar devient la présidente de l'association, et Marc Drolet occupe le poste de vice-président.

François-Regis Kabahizi, ancien président de l'ACFR, devient conseiller, chargé des groupes communautaires, et Vanessa Kimana, ancienne trésorière, occupe désormais le poste de conseillère jeunesse.

Liste des rôles du conseil

  • Kymber Zahar : présidente
  • Marc Drolet : vice-président
  • Laurier Gareau : trésorier
  • Simon Desjardins : secrétaire
  • François-Regis Kabahizi : conseiller, chargé des groupes communautaires
  • Vanessa Kimana : conseillère jeunesse
  • André Lapointe : conseiller culturel

Un changement de poste lourd de sens

Selon Monique Dansereau, experte en gouvernance, ce changement de fonction en dit long sur le leadership de M. Kabahizi qui avait remplacé Sylvie Bergeron en février dernier.

« Ça en dit long. Peut-être que c’est un excellent conseiller auprès des communautés. Mais assurer le leadership d’un conseil d’administration ça prend des qualités précises, comme un rassembleur, un bon leader qui va rassembler ses troupes », déclare la présidente de la Société de conseil OSBL plus.

Elle estime que M. Kabahizi a fait un faux pas important en présentant un rapport de la présidence, samedi à l’AGA de l’association, qui se concentre sur l’année à venir sans aborder la dernière année mouvementée.

À l’issue d’un vote secret à l’AGA, le rapport a été rejeté par une majorité de membres, avec 37 voix pour le rejet du rapport contre 29 voix en sa faveur et 2 abstentions.

Monique Dansereau explique que c’est extrêmement rare qu’un rapport de la présidence soit rejeté lors d’une AGA.

« Le rapport du président fait état de la situation de l’année qui vient de se terminer. C’est sûr qu’il peut parler de l’avenir aussi, mais il est en reddition de compte. Il est en mode de reddition de compte, donc il devrait parler de ce qui est arrivé l’année dernière », soutient-elle.

Selon elle, M. Kabahizi, n’étant plus président, ne peut pas refaire le rapport. Il revient donc à la nouvelle présidente de l’ACFR de s’en charger.

Le nouveau conseil d’administration devra aussi s’atteler à fournir des réponses à plusieurs questions soulevées à l’AGA sur le rapport financier de l’association.

Une résolution, adoptée à l’AGA, a demandé au conseil de fournir dans un délai raisonnable des explications pour le montant des dépenses pour l’organisation d’activités et pour des dépenses irrécouvrables.

Avec les informations de Charles Lalande

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Associations francophones