•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un autre projet de tour au centre-ville de Gatineau sera débattu au conseil municipal

La tour serait construire à l'emplacement du magasin de meubles Vice Versa.

Le groupe Multivesco souhaite construire une tour à l'intersection des rues Montcalm et Wellington.

Photo : Google Map

Radio-Canada

Le groupe Multivesco, qui souhaite construire un immeuble pour la fonction publique fédérale sur la rue Montcalm, demande de modifier le plan d'urbanisme pour faire passer le nombre d'étages de 14 à 20 sur un terrain voisin des Terrasses de la Chaudière.

La décision sera prise à la fin août. Déjà, la majorité des conseillers d'Action Gatineau s’opposent aux changements demandés, soutenant qu'ils vont à l'encontre de la vocation de pôle culturel que la Ville souhaite donner à la rue Montcalm.

Quand on se donne des règles, quand on se donne un cadre [...] et que tous les acteurs du milieu adhèrent à cette vision, on essaie de respecter le cadre qu’on se donne, a déclaré le conseiller du district de Hull-Wright, Cédric Tessier.

L’élu n’est pas opposé à tout changement, mais il faut que ça se fasse de la bonne façon. Selon moi, dans ce dossier-là, c’est précipité.

Plusieurs résidents et représentants d'associations du centre-ville ont quant à eux demandé que la décision soit repoussée.

Ils déplorent le fait que la consultation publique sur le projet ait lieu pendant les vacances estivales et tout juste avant le vote final

Le président de l'Association des résidents de l'Île de Hull, Daniel Cayley-Daoust, estime que le processus est très rapide. On nous consulte sept jours avant le vote. On voit difficilement comment on peut nous écouter et ensuite interpréter ça, modifier des choses pour que ce soit plus consensuel, a-t-il dit. Les inquiétudes demeurent.

Le projet a des appuis

De son côté, le conseiller du district du Lac-Beauchamp, Jean-François LeBlanc, appuie les changements demandés par Multivesco.

Il soutient que même si le projet va à l'encontre du plan d'urbanisme, la Ville doit tout de même saisir cette occasion pour amener des emplois au centre-ville.

Je pense qu’il faut faire preuve de discernement, a-t-il lancé, et se demander si le projet sera bon pour Gatineau. Ce sont 3000 fonctionnaires qui vont être ici. Il y a une opportunité de développement économique, a-t-il ajouté. On n’arrête pas de dire pourquoi ça se construit à Ottawa. Moi, je veux que les entrepreneurs continuent de construire à Gatineau.

D’après les informations de Nathalie Tremblay

Ottawa-Gatineau

Politique municipale