•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de travailleurs de la foresterie en grève

Trois hommes en habit de travail portent des pancartes indiquant en anglais qu'ils sont en grève. L'un d'eux pointe son pouce vers le bas.

Le syndicat USW estime que l'entreprise ne prend pas ses propositions au sérieux.

Photo :  Facebook / USW 1-1937

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L’entreprise Western Forest Products affirme que 3000 travailleurs de ses usines situées sur les côtes britanno-colombiennes ne se sont pas rendus au travail, lundi, et que le syndicat qui les représente a refusé une médiation.

Western Forest Products explique que 1500 travailleurs payés à l’heure et 1500 employés d’entreprises sous-traitantes et contractuelles n’ont pas repris leur poste. La branche locale du syndicat United Steelworkers confirme que 98,8 % des membres ont voté pour la grève.

Le syndicat a lancé cette action parce qu’il estime que l’entreprise n’a pas sérieusement pris en considération ses propositions.

La vice-présidente aux affaires internes de l’entreprise, Susan Dolinski, dit que Western Forest Products est déçue que le syndicat ait choisi la grève.

Le syndicat a annulé les réunions de négociation et refuse une médiation.

Une citation de :Susan Dolinski, vice-présidente de Western Forest Products

Elle regrette que la grève intervienne dans un moment très difficile pour l’industrie, à savoir la chute du prix du bois d’oeuvre et la hausse des coûts d’exportation du bois d’oeuvre résineux due à l’imposition de taxes douanières par les États-Unis.

L’entreprise a donc décidé de rester fermée tant que la grève se poursuivrait. La scierie de Ladysmith et deux usines situées aux États-Unis continuent cependant de fonctionner, précise la vice-présidente.

Le syndicat assure qu'il a bon espoir de voir une issue positive aux négociations lorsqu’elles reprendront.

Avec les informations de Megan Thomas et la Presse canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !