•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des ruelles jusqu'à l'ancienne gare : l'art s'invite à Shawinigan

Six femmes posent devant la gare Canadien Pacifique de Shawinigan.

Les six artistes du projet « Migrations » : Roxanne Lacourcière, Cyndie Lemay, Myriam Fauteux, Josette Villeneuve, Nathalie Vanderveken et Emilie Duchesne

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Puisque les citoyens et les touristes ont adoré découvrir les ruelles peu fréquentées de Shawinigan à travers des œuvres urbaines l’an dernier, le projet Interzone est de retour et fera découvrir davantage d’artistes de la région.

Une douzaine de nouveaux îlots de création vont voir le jour, dont un à l’ancienne gare du Canadien Pacifique (CP).

Dès le 12 juillet, les coins plus sombres de Shawinigan seront illuminés par de vives couleurs et de nombreuses peintures et sculptures. Il est même prévu que l’asphalte et certaines façades d’édifices soient peinturés.

Deux toiles où des enfants s'amusent ornent les fenêtres d'une bâtisse dans une ruelle.

Les vestiges de la première édition resteront en place et seront bonifiés.

Photo : Radio-Canada

Pour Josette Villemure, qui a lancé l’idée d’animer les ruelles l’an dernier, il est impératif de sortir les artistes des lieux aseptisés, tels que les musées. C’est l’environnement, le lieu, la ruelle, qui donnent vie aux œuvres, dit-elle. Ça permet aux gens de découvrir leur ville aussi.

Les créateurs veulent ainsi offrir de l'art à ciel ouvert aux passants.

Redonner vie à la gare

Nouveauté cette année, le projet « Migrations » se joint à l’équipe d’Interzone. Six artistes féminines s’inspirant du parcours d’une douzaine de femmes immigrantes vont s’approprier la façade de l’ancienne gare du Canadien Pacifique.

J’espère attirer l’attention sur ce magnifique bâtiment patrimonial qu’on a tendance à oublier un peu maintenant.

Emilie Duchesne, instigatrice du projet « Migrations »
Emilie Duchesne pose devant l'ancienne gare Canadian Pacific de Shawinigan.

Emilie Duchesne lance le projet « Migration » en collaboration avec d'autres artistes féminines.

Photo : Radio-Canada

Les femmes que nous avons rencontrées viennent du Maroc, de l'Algérie, du Togo, du Niger, de l'île de La Réunion et de l'Inde, mais aussi, elles ont des parcours de vie très différents. Elles ne sont pas venues ici pour les mêmes raisons, elles n'ont pas la même histoire, bref, il y a des contextes sociaux bien différents, souligne Emilie Duchesne, instigatrice du projet « Migrations  ».

Broderie géante, photographies et œuvres de papiers pourront entre autres être observées sur les fenêtres placardées de la gare. Un mélange de cultures de différents pays, de patrimoine et d’art contemporain.

Ça vient se marier avec les styles des artistes qui sont, eux aussi, différents donc ça crée un melting pot assez incroyable de couleurs et d'idées super intéressantes, ajoute la photographe.

Les œuvres resteront sur place jusqu’au 29 septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Arts visuels