•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un syndicat demande au gouvernement ontarien de reconsidérer ses compressions en santé

Un homme en entrevue avec des journalistes

Le président du Conseil des syndicats d'hôpitaux de l'Ontario, Michael Hurley, affirme que les compressions en santé du gouvernement Ford seront « pires que [celles] de Mike Harris », à la fin des années 1990.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Miguel Lachance

Selon un rapport publié mardi par le Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario (OCHU), les établissements de santé de la province pourraient perdre un total de 28 000 employés d’ici 2024, selon les données du plus récent budget et les prévisions pour les prochaines années.

Le syndicat affirme que le plan de financement actuel ne sera pas suffisant pour répondre à la demande accrue causée par le vieillissement de la population.

L'OCHU avance entre autres que les hôpitaux de la province pourraient perdre un total de 4012 lits d’ici 5 ans, alors que l’Ontario se trouve déjà sous la moyenne canadienne pour le nombre de lits d’hôpitaux par tranche de 1000 habitants.

Un tableau à bandes verticales montrant le nombre de lits d'hôpitaux par 1000 habitants dans chacune des province du Canda.

L’Ontario a besoin d’environ 8800 lits de plus pour atteindre la moyenne des autres provinces pour le nombre de lits d’hôpitaux par habitant (2,81 lits par 1000 habitants), selon l’OCHU.

Photo : Conseil des syndicats d'hôpitaux de l'Ontario

Travis Kann, un porte-parole de la ministre de la Santé, Christine Elliott, réplique que les chiffres avancés par l’OCHU sont irréalistes et trompeurs.

M. Kann indique que le gouvernement investira cette année 1,3 milliard de dollars de plus en santé, incluant un fonds de 67 millions pour soutenir plus de 700 lits d’hôpitaux dans des établissements éprouvants des problèmes de surcapacité.

Notre gouvernement investira également 27 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années dans des projets d’infrastructure hospitalière afin d'ajouter plus de 3000 lits d’hôpitaux en Ontario. Cet investissement est un élément essentiel de notre plan pour mettre fin aux soins de santé dans les couloirs.

Travis Kann, porte-parole de la ministre de la Santé

Les effets locaux

Le président de l’OCHU, Michael Hurley, a commencé mardi à Thunder Bay une tournée de la province pour présenter les projections syndicales des effets des compressions en santé.

Ce que nous espérons en faisant [...] campagne comme le font des gens comme la Coalition ontarienne de la santé, c’est que le gouvernement reviendra sur sa décision, a affirmé M. Hurley en entrevue avec CBC.

Malheureusement, le premier ministre et la ministre de la Santé prétendent régler le problème de la capacité des hôpitaux en détournant l’attention vers la restructuration du système de santé et en détournant l’attention des compressions et privatisations de services à venir.

Michael Hurley, président du Conseil des syndicats d'hôpitaux de l'Ontario

Dans des collectivités comme Thunder Bay, où les taux de maladies sont déjà plus élevés, les compressions [en santé] feront beaucoup de tort aux patients, ajoute le président de l'OCHU.

Un chemin menant vers un bâtiment en partie caché par des arbres.

Thunder Bay pourrait perdre 84 lits d’hôpitaux et près de 500 travailleurs de la santé, selon l'OCHU.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Le Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay (CRSSTB) n’a pas souhaité commenter le rapport de l'OCHU, vu la teneur spéculative des informations contenues dans celui-ci.

Le porte-parole de la ministre de la Santé, Travis Kann, explique pour sa part que le CRSSTB a reçu une augmentation de 10,6 millions de dollars de son financement de base pour l'année en cours.

La tournée de l'OCHU se poursuivra dans les prochains jours à Kenora, Fort Frances, Sault-Sainte-Marie et Sudbury, avant de se diriger vers le sud de la province.

Une porte-parole du syndicat a indiqué que la tournée a commencé dans le nord de la province pour rappeler que les décisions du gouvernement ne touchent pas seulement la région de Toronto.

Davantage de compressions nécessaires selon un vérificateur indépendant

D’après l’examen économique du Bureau de la responsabilité financière de l’Ontario, le gouvernement devra dépenser 8,6 milliards de dollars en moins en santé d’ici 2022-2023 s’il veut équilibrer son budget sans augmenter les impôts, rappelle l'OCHU dans son communiqué.

Il est maintenant évident que les progressistes-conservateurs devront faire des compressions plus importantes que prévu dans les hôpitaux (et dans les soins de santé en général), a déclaré le président de l'OCHU.

Sur les 8,6 milliards de dollars de compressions en santé nécessaires en 2023-2024, 5,2 milliards n’ont pas encore été annoncés par le gouvernement, affirme le Conseil.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Politique provinciale