•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le révérend Paul Mukendi veut être libéré

Paul Mukendi au Palais de justice de Québec

Le révérend Paul Mukendi, escorté par les constables spéciaux du Palais de justice de Québec

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Yannick Bergeron

Incarcéré après avoir été déclaré coupable samedi d'agressions sexuelles, de menaces et de voies de fait sur une femme, le pasteur Paul Mukendi veut continuer à prêcher.

Les avocats du révérend ont déposé une requête pour qu'il reprenne sa liberté en entendant que la Cour d'appel entende sa cause.

Les avocats indiquent dans le document qu'en plus d'être le pasteur de l'Église Parole de vie, Mukendi est écrivain et conférencier, des occupations professionnelles qu'il compte toujours exercer s'il est remis en liberté.

Selon ses avocats, Paul Mukendi ne risque pas de fuir et sa libération ne minerait pas la confiance du public dans le système de justice.

En appel

Paul Mukendi espère retrouver sa liberté alors qu'il s'adresse à la Cour d'appel estimant que des erreurs ont été commises durant son procès.

Le jury la déclaré coupable des neuf chefs d'accusation concernant des gestes commis sur une victime qui avait 14 ans lorsque les agressions ont débuté.

Dans sa requête, la défense allègue que le jury a rendu un verdict déraisonnable, incompatible avec la preuve.

Le pasteur, le doigt pointant le ciel, regarde ses fidèles

Paul Mukendi lorsqu'il s'adresse à ses fidèles

Photo : Radio-Canada / FaceBook Ministère Paul Mukendi

Les avocats du pasteur reprochent aussi au juge Jean-François Émond d'avoir permis à la poursuite de présenter certains éléments de preuves préjudiciables.

La défense allègue aussi que le juge du procès a erré dans ses directives, en donnant notamment des directives beaucoup trop longues et complexes aux jurés.

Mukendi demande d'être acquitté, sinon d'obtenir un nouveau procès.

Les partis ont rendez-vous à la Cour d'appel jeudi pour établir un échéancier pour la suite des procédures et statuer sur la requête de remise en liberté du révérend.

L'appui de ses fidèles

La Cour d'appel n'a pas encore entendu la cause, mais les fidèles de Paul Mukendi ont déjà rendu leur propre verdict.

Dans une vidéo publiée par l'Église Parole de Vie fondée par Mukendi, ses disciples crient au complot en s'en prenant à la victime.

Mukendi qui s'est proclamé L'apôtre de Québec doit revenir devant le juge Émond à la fin du mois d’août pour la détermination de sa peine.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Québec

Justice et faits divers