•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nashville songe à bannir les trottinettes électriques qui arrivent bientôt en Alberta

Un homme se balade à trottinette à San Francisco.

Les trottinettes électriques sont très populaires à San Francisco, ainsi qu'à Nashville et à Paris, entre autres.

Photo : Getty Images / Justin Sullivan

Radio-Canada

Les trottinettes électriques en libre-service qui s’apprêtent à s’installer à Edmonton et à Calgary ont proliféré de façon incontrôlée à Nashville, au Tennessee, au point de poser des problèmes de sécurité et d’encombrer la voie publique. Le conseil municipal songe maintenant à les bannir. 

Edmonton et Calgary accueilleront les trottinettes électriques en libre-service de la compagnie Bird Canada, à compter du juillet. Elles devraient en avoir entre 500 et 1000 chacune. Montréal a également donné son feu vert à un projet pilote qui débutera cet été.

Nashville est une des nombreuses villes étrangères où ces trottinettes sont devenues courantes. Les choses ne s'y sont cependant pas déroulées comme prévu.

« En mai de l’an dernier, les trottinettes [de la compagnie] Bird sont arrivées à Nashville. Elles étaient populaires, mais nous n’avions aucun règlement en place pour elles », explique le conseiller municipal de Nashville Jeremy Elrod.

Plus de 4000 trottinettes qui s’empilent sur les trottoirs

Six autres compagnies offrant le même service ont rapidement suivi. Le nombre de trottinettes électriques en libre-service est monté en flèche jusqu’à dépasser 4000.  

Malheureusement, elles circulent sur les trottoirs ou les bloquent. C’est leur grand volume, simplement, qui a causé une réaction négative, car ça ressemble à des détritus dans la rue, quand elles y sont toutes empilées à la fin de la journée.

Jeremy Elrod, conseiller municipal de Nashville, au Tennessee

Le conseil municipal a introduit certains règlements, notamment en ce qui concerne la sécurité routière et le stationnement des trottinettes. Cela impose cependant plus de travail au service de police, qui peine à faire respecter la nouvelle réglementation en raison de ses ressources limitées.

Ce problème a particulièrement attiré l’attention des Nashvillois en mai dernier, lorsqu’un jeune homme qui conduisait sa trottinette en état d’ébriété a perdu la vie après une collision avec une voiture.

Le conseil municipal cherche maintenant une façon d’obliger les compagnies de trottinettes électriques à assumer une partie des coûts associés à l’application des règlements qui les entourent.

Il songe également à d’autres moyens d’encadrer, voire de proscrire, l’usage des trottinettes électriques.

« Nous pensons à une façon de prendre une pause pour repenser [le système], soit en imposant un moratoire temporaire, soit en les empêchant de circuler dans la rue ou en réduisant [leur nombre] de moitié pour refaire notre réglementation », dit Jeremy Elrod.

Bird Canada ne prévoit pas de problèmes en Alberta

Le directeur général de Bird Canada est certain de pouvoir éviter de telles embûches en Alberta.

« Ce ne sera pas un problème pour nous », assure-t-il.« De nos jours, ce que Bird fait normalement, et ce que nous allons faire aussi, c’est engager des gens à temps plein qui se déplacent nuit et jour pour déplacer les trottinettes d’un endroit à l’autre. On ne faisait pas ça avant. »

Contrairement aux lois du Tennessee, la Loi sur la sécurité routière de l’Alberta interdit la circulation des trottinettes électriques sur la voie publique. 

Calgary et Edmonton travaillent présentement avec les autorités provinciales pour changer cela.

« Nous avons été contactés par plusieurs compagnies qui souhaitent exploiter un service de trottinettes électriques en libre-service », dit le coordonnateur du programme de transport partagé de la Ville de Calgary, Nathan Carswell.

Calgary compte développer un système où chaque compagnie devra obtenir pour un permis pour s’installer dans la métropole.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Transport en commun