•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les employés de BC Ferries veulent être mieux protégés contre les agressions

Un traversier sur l'eau.

Les actes de violence vont de commentaires racistes ou homophobes à des menaces verbales et même à des attaques physiques, selon le syndicat des employés de BC Ferries.

Photo : Radio-Canada / Robb Douglas

Geneviève Lasalle

Se disant victimes d'agressions en nombre grandissant, les employés de BC Ferries réclament un meilleur soutien de la part de leur employeur.

Un passager mécontent sort de sa voiture et menace physiquement un employé de la billetterie du terminal de BC Ferries. Pour remédier à la situation, on lui donne un accès prioritaire ou on lui offre un rabais. Ce genre de cas survient trop souvent, selon le vice-président du syndicat des employées de BC Ferries, Kevin Lee.

Certains passagers sont récompensés pour leur comportement agressif. Il y a eu plusieurs cas où l'agression permet au passager d'obtenir ce qu'il veut et où l'employé a été réprimandé.

Kevin Lee, vice-président du syndicat des employées de BC Ferries

Il demande à BC Ferries de mieux protéger ses employés en renforçant sa politique de tolérance zéro en matière de comportements agressifs.

Un sondage révélateur

Le pont d'un traversier BC Ferries en hiver.

Seulement 7 % des employés sondés ont indiqué ne jamais avoir vécu de forme d’agressions.

Photo : Jen Newsted/Twitter

Un sondage interne auquel ont participé près de 800 membres du syndicat révèle l’ampleur du problème. À peine 7 % ont indiqué ne jamais avoir vécu de forme d’agression dans le cadre de leurs fonctions.

Kevin Lee estime qu’il s’agit pour la plupart d’employés qui n’ont pas ou peu de contacts avec les passagers.

Parmi ceux qui ont indiqué avoir vécu des agressions dans leurs fonctions , 97 % ont indiqué avoir dû faire face à un client qui criait, alors que 10 % affirment avoir été victime d’agressions physiques.

Fréquence des abus, selon les personnes sondées :

  • 13,3 % au moins une fois par jour
  • 24,5 % au moins une fois par semaine
  • 26,8 % au moins une fois par mois
  • 16,7 % au moins une fois par an
  • 7 % jamais

Source :  Kevin Lee, vice-président du syndicat représentant les employés de BC Ferries

Un phénomène grandissant

Bien que Kevin Lee affirme que ce type d’agressions se produit depuis longtemps, il est d’avis qu’elles surviennent plus fréquemment, avec l’augmentation du trafic et de la densité des activités.

Le sondage indique par ailleurs que 69 % des cas d’agression surviennent lors d’un délai, d'une annulation ou d'un problème au niveau de la réservation.

C'est frustrant, mais les travailleurs trouvent eux aussi le système frustrant, et nous faisons de notre mieux avec ce que nous avons.

Kevin Lee, vice-président du syndicat des employées de BC Ferries

Selon les personnes sondées, la moitié des comportements agressifs surviennent alors que le passager montre des signes d’ébriété.

Des dizaines de personnes forment une longue queue devant le poste de contrôle des billets de BC Ferries à la gare maritime de Tsawwassen.

Une longue file d'attente à la gare maritime de Tsawwassen.

Photo : Radio-Canada / Jake Costello

BC Ferries a annoncé qu’elle allait autoriser la vente d’alcool à bord de certaines traversées cet été, une décision prise sans consulter le syndicat.

BC Ferries se défend

BC Ferries assure qu'elle a une politique de tolérance zéro pour les agressions contre ses employés.

Nous nous engageons à fournir un lieu de travail sûr et respectueux.

BC Ferries par voie de communiqué

Une conduite ou des commentaires agressifs ne seront pas tolérés et pourraient entraîner un déni de service, a dit BC Ferries.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Transport en commun