•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La boulangerie Rideau ferme ses portes après presque 90 ans d’activité

Une affiche rétro annonce en anglais « Rideau Bakery, gâteaux et pâtisseries pour toutes occasions ».

Le commerce Rideau Bakery, de la rue Rideau, a ouvert ses portes en 1930.

Photo : Facebook : @Rideau-Bakery-Ltd

Radio-Canada

Les amateurs de pains de seigle, de pâtisseries colorées et de latkes devront se trouver un autre endroit pour s’approvisionner au centre-ville d’Ottawa qu'à la Rideau Bakery. La boulangerie bien connue a fermé ses portes la fin de semaine dernière, après presque 90 ans d’existence.

Le copropriétaire Louis Kardish a confirmé à CBC/Radio-Canada mardi matin la fermeture définitive des deux succursales, celle de la rue Rideau et celle de la rue Bank, dans le sud d’Ottawa.

Une simple affiche dans la porte indique que l’établissement est fermé, remerciant au passage les clients pour leur appui.

Une feuille de papier blanche imprimée en anglais est collée dans la porte vitrée.

Une affiche dans la porte de la Rideau Bakery mentionne que le commerce est fermé et remercie les clients.

Photo : Radio-Canada / Stephen Hoff

M. Kardish a expliqué avoir pris la décision avec son frère David pour des raisons de santé et d’affaires. Les dernières années ont été un peu difficiles, a-t-il reconnu. Le duo tentait d’ailleurs d’élaborer un plan pour consolider la production en un seul endroit.

Il y a quelques semaines cependant, Louis a reçu un diagnostic de lymphome T. Les médecins lui ont affirmé que le pronostic était bon. Je n’ai pas l’énergie qu’il faut pour continuer à travailler comme ça, a toutefois expliqué Louis. Un autre membre de sa famille doit également composer avec le cancer.

M. Kardish sourit derrière son comptoir de pâtisseries.

David Kardish, propriétaire avec son frère Louis de la Rideau Bakery

Photo : Radio-Canada / Elyse Skura

De leur côté, des membres de la communauté juive, informée de la situation de la Rideau Bakery, ont voulu venir en aide à l’établissement ouvert en 1930. Aucune entente de la dernière chance n’a été conclue, malgré les dernières tentatives la semaine dernière.

Nous avons espéré jusqu’à la dernière journée qu’il pourrait y avoir une certaine continuité. Malheureusement, ça n’est pas arrivé, résume Louis.

Une vente possible?

La famille Kardish espère par ailleurs que leur commerce intéressera un éventuel acheteur. Si cela arrivait, nous essaierons autant que possible de faciliter la transition, a soutenu Louis.

Les deux frères Kardish, âgés de 65 et de 69 ans, sont la troisième génération à avoir dirigé l’entreprise familiale.

D’après les informations de CBC

Ottawa-Gatineau

Emploi