•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traversée du Canada : un passage émotif à Québec pour le paracycliste Jimmy Pelletier

L'athlète est au milieux de plusieurs cyclistes.

L’athlète paralympique Jimmy Pelletier

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Marc-Antoine Lavoie

« Je veux montrer au monde qu’il ne faut jamais lâcher. » Après avoir traversé six provinces canadiennes en vélo à main, c’est ce message qu’a porté avec émotion l’athlète paralympique Jimmy Pelletier à son arrivée à Québec, lundi au Patro Roc-Amadour.

Le paraplégique est parti de Vancouver en mai dernier dans le but de traverser le pays en vélo à main, un périple de 7200 kilomètres pour joindre Halifax.

Il y avait des journées où c’était plus difficile, mais le lendemain c’était une nouvelle journée. C’est comme ça que tu avances dans la vie. Si tu appréhendes trop d’avance, tu ne vis pas le moment présent, a-t-il affirmé.  

Pendant ce voyage de 67 jours,  Jimmy Pelletier espère amasser 500 000 $ au profit des personnes atteintes d’un trouble du spectre de l’autisme, d’un handicap physique ou intellectuel.

En y ajoutant les fonds récoltés lors de la Randonnée Jimmy Pelletier, plus de 255 000 $ ont été amassés jusqu’à maintenant.

Jimmy Pelletier avec un citoyen

Jimmy Pelletier avec un citoyen

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Retour chez soi

Après avoir donné des conférences dans des écoles francophones et versé de l’argent dans chaque province qu’il a traversée, le cycliste était particulièrement heureux d’être accueilli par des dizaines de jeunes au Patro Roc-Amadour, dans Limoilou.

C’est spécial, parce qu’on est parti d’ici. On a pris l’avion le 4 mai de Québec. En plus, on est à l’endroit où on redonne les fonds.

Cet objectif lui a permis de persévérer lorsqu’il traversait les différents paysages qui caractérisent le Canada. Contrairement à ce qu’il pensait, ce n’est pas les Rocheuses qui lui ont donné le plus de fil à retordre.

« Où ça a été le plus difficile pour nous c’était dans les plaines. On avait toujours le vent dans le visage », a relaté Jimmy Pelletier.

Le cycliste reprendra la route mercredi. Il devrait joindre Halifax le 10 juillet prochain.

Québec

Sports