•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le centre d'interprétation d'Anne, la maison aux pignons verts remis à neuf

Une salle d'interprétations.

Près de 11 millions de dollars ont été dépensés pour le nouveau centre d'interprétation d'Anne aux Pignons verts, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le nouveau centre d'interprétation d'Anne, la maison aux pignons verts a finalement ouvert ses portes lundi, lors de la fête du Canada.

Après près de trois années de travaux et près de 11 millions de dollars dépensés, le nouveau centre d'interprétation d'Anne, la maison aux pignons verts, situé à Cavendish, est terminé.

À l'intérieur de l'édifice, Parcs Canada a inauguré ce matin une toute nouvelle exposition retraçant la vie de l'auteur Lucy Maud Montgomery et de son héroïne Anne.

Voici quelques photos de nouvel attrait touristique tant attendu des visiteurs, ainsi que quelques faits intéressants sur l'autrice du livre qui aura fait connaitre l'Île-du-Prince-Édouard aux quatre coins du monde.


Ce lundi, jour d'ouverture. Les visiteurs auront une expérience complètement renouvelée avec ces importants changements apportés au centre d'interprétation.

Un édifice flambant neuf.

Après plus de trois ans de travaux de construction, le nouveau centre d'interprétation d'Anne, la maison aux pignons verts, situé à Cavendish, est terminé.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur


Les premiers visiteurs ont profité d'une visite guidée, lundi. Le personnage d'Anne Shirley apporte plus de 200 000 visiteurs à chaque année à l'Île-du-Prince-Édouard.

La maison aux pignons verts.

Les tous premiers visiteurs ont eu la chance de parcourir cette nouvelle maison sous un jour tout gris de la Fête du Canada.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur


L'exposition retrace la vie de l'autrice Lucy Maud Montgomery, qui aura coloré la vie de bien des lecteurs avec son histoire sur les pignons verts.

Une affiche.

Parcs Canada a inauguré lundi matin une toute nouvelle exposition retraçant la vie de l'auteur Lucy Maud Montgomery et de son héroïne Anne.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur


C'est l'occasion d'en apprendre davantage sur une autrice canadienne qui est désormais reconnue aux quatre coins du globe. Elle est perçue aujourd'hui comme étant l'une des autrices canadiennes les plus populaires de tous les temps.

Des affiches.

On y retrouve une section historique qui raconte la vie de Montgomery à Cavendish.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur


L'histoire de la petite orpheline de l'Île-du-Prince-Édouard a été traduite dans 40 langues différentes et plus de 60 millions d'exemplaires de ce roman ont été vendus à travers le temps.

Une collection de livres d'Anne aux Pignons verts.

On peut y retrouver une collection des livres d'histoire d'Anne aux Pignons verts.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur


Montgomery s'est inspirée de son enfance pour écrire l'histoire d'Anne Shirley. Comme elle a perdu sa mère de la tuberculose à un jeune âge, l'auteur s'est toujours sentie orpheline aux yeux de la vie et elle tenait à mettre ses émotions sur papier... d'où la création du roman qui aura changé sa vie.

Une affiche.

Anne aux Pignons verts est un personnage qui attire chaque année plus de 200 000 visiteurs dans sa maison, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur


Montgomery travaillait au bureau de poste de la région et elle envoyait ses histoires à des maisons d'édition de façon anonyme, parce qu'elle ne voulait pas que les gens de la municipalité reconnaissance ses efforts littéraires. Ce n'est que plus tard qu'elle sera reconnue pour ses efforts.

Des images de l'intérieur du centre d'interprétation.

Une nouvelle expérience qui saura plaire aux milliers de visiteurs qui veulent en apprendre plus sur cette histoire.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Avec les informations de Julien Lecacheur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !