•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les détails concernant les compensations faites aux producteurs agricoles se font attendre

Mme Bibeau en conférence de presse avec le ministre Carr

La ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Natacha Lavigne

Quand les producteurs laitiers, de volailles et d’oeufs pourront-ils percevoir les mesures de compensations annoncées par le gouvernement Trudeau? Certainement pas en juin, comme l’a longtemps cru possible la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau. 

Lors du plus récent budget fédéral, 3,9 milliards de dollars ont été promis à ces producteurs agricoles touchés par les compressions faites dans la gestion de l’offre dans les accords commerciaux conclue en fin d’année 2018.

La ministre Bibeau avait bon espoir de pouvoir présenter son plan au début de l'été. Son équipe et elle ne sont finalement pas prêtes et ne le seront probablement que tout juste avant le déclenchement des élections fédérales.

Les montants n’ont donc jamais été ventilés, ce qui sème le mécontentement chez les conservateurs. 

C’est incompréhensible. On voit que c’est de l’improvisation totale et que les compensations au fond, ce ne sont pas une priorité pour le gouvernement libéral.

Luc Berthold, député de Mégantic-L’Érable

La Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) Estrie, qui représente des centaines de travailleurs, se dit elle aussi très déçue de cette nouvelle. 

Non seulement on veut connaître les mécanismes, mais ce serait très apprécié d’avoir le chèque aussi, et ce, avant les élections, réitère le président.

S’il y a des pertes réelles dans les champs, on considère qu’elles doivent être compensées.

François Bourassa, président de l'UPA-Estrie

La complexité des dossiers en cause

En entrevue à Radio-Canada, la ministre Bibeau se défend en affirmant que ce travail n’est pas une menue tâche et que le modèle de compensations n’est pas le même pour tous les producteurs. 

On parle de milliards de dollars à distribuer à des milliers de producteurs [...] à la suite des groupes de travail, ils ont fait des recommandations différentes. Certains souhaitent avoir des compensations directement aux producteurs, d’autres veulent des programmes d’investissement, explique-t-elle.

Est-ce que tout cet argent sera distribué avant les prochaines élections? La ministre continue de croire que cela est possible. 

J’ai encore une très très grande confiance qu’on va être capable de déployer tous les engagements cet été, particulièrement ce qui est écrit noir sur blanc dans le budget., avance cette dernière. 

Les élections fédérales sont prévues en octobre prochain.

Estrie

Accords commerciaux