•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brunswick News se défend d'avoir congédié son employé après des caricatures de Trump

La caricature en question montre le président Trump à côté de sa voiturette de golf, fixant deux migrants morts au sol.

Un caricaturiste du Nouveau-Brunswick aurait été congédié après avoir réalisé ce dessin de Donald Trump.

Photo : Michael de Adder / Facebook

Francis Pilon

Le groupe de presse Brunswick News soutient que le fait de remercier son caricaturiste Michael de Adder de ses services repose sur une décision d'entreprise mûrie depuis un certain temps, et non en raison de ses dessins du président américain.

La décision de ramener le caricaturiste préféré des lecteurs, Greg Perry, a été prise bien avant ce dessin et les négociations ont duré pendant plusieurs semaines, assure Brunswick News Inc par voie de communiqué, publié dimanche. Il s'agit d'un récit fictif qui a émergé imprudemment et témérairement sur les réseaux sociaux, mentionne la compagnie. 

Tous les journaux de Brunswick News avec lesquels Michael de Adder travaillait ont cessé leur collaboration avec lui la semaine dernière.

L'Association des caricaturistes canadiens plaide que le caricaturiste néo-brunswickois a été congédié 24 heures après avoir dessiné Donald Trump qui joue au golf et ignore des migrants morts à ses pieds, une caricature devenue virale sur les médias sociaux.

Le dessin fait référence à la photographie d'Alberto Martinez et de sa petite Angie Valeria, deux migrants salvadoriens morts noyés dans le Rio Grande à la frontière entre le Mexique et les États-Unis, qui a provoqué l'émoi de la communauté internationale mercredi dernier.

Même s'il n'y avait pas de raison donnée pour le congédiement, ce n'est pas un hasard.

Wes Tyrell, le président de l'Association des caricaturistes canadiens
Michael de Adder avec un fond noir.

Michael de Adder a été mis à pied de tous les journaux de Brunswick News, la semaine dernière.

Photo : Michael de Adder / Facebook

Un caricaturiste déçu

Le caricaturiste Michael de Adder souligne qu'il continuera à créer des caricatures pour d'autres publications à l'avenir, mais il se dit blessé d'être coupé du marché au Nouveau-Brunswick. Michael Adder travaillait pour les journaux de Brunswick News depuis 17 ans.

Les demandes d'entrevues de Radio-Canada avec Michael de Adder sont restées sans réponse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !