•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La stigmatisation du cannabis dénoncée au Festival du bon plant

Un ballon vert avec une feuille de marijuana, avec des festivités en arrière-plant

Le Festival du Bon Plant se tient à Trois-Pistoles pour la deuxième année.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Miriane Demers-Lemay

Malgré la légalisation, le cannabis reste relativement méconnu du grand public, selon les organisateurs du Festival du bon plant à Trois-Pistoles. L'événement, qui en est à sa deuxième année, cherche à renverser cette tendance.

Beaucoup de travail reste à faire pour endiguer la stigmatisation subie par les consommateurs de cannabis, selon des conférenciers présents au festival.

C’est important de venir partager la "vraie" information. On a 80 ans, presque un siècle de fausses nouvelles, de propagande par rapport au cannabis, observe la journaliste et écrivaine Lucie Pagé, présente à l’événement.

Lucie Pagé, au micro de Radio-Canada

Lucie Pagé croit qu'il reste du travail à faire pour réduire la stigmatisation des consommateurs de cannabis au Québec.

Photo : Radio-Canada

Je dirais qu'au Québec, on tire de la patte un peu sur le reste du Canada, et sur les États-Unis. Il y a une frilosité encore qui est là, opine le fondateur du Festival du Bon Plant, Mikael Rioux.

On se rend compte que ceux qui sont passionnés de la plante et qui l'utilisent pour des raisons médicinales ou récréatives, on a toujours été un peu dans le placard, cachés, stigmatisés.

Mikael Rioux, fondateur du Festival du bon plant

C’est encore stigmatisé, parce que ça l’a été pendant des décennies, renchérit Jean-Sébastien Fallu, chercheur régulier à l’Institut de recherche en santé publique à l’Université de Montréal.

Le cannabis a été l’objet de désinformation et de propagande antidrogue, et ce n’est pas parce qu’on change une loi, du jour au lendemain, que ça change.

Conférence sur le cannabis à Trois-Pistoles

Plusieurs conférences sur le cannabis sont offertes au Festival du bon plant, qui se tient à Trois-Pistoles du 28 au 30 juin.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Selon l’organisation du festival, beaucoup de personnes de la génération des baby-boomers sont à la recherche d’information sur les propriétés médicinales du cannabis.

La programmation de l’événement comprend des conférences abordant divers aspects du cannabis, comme les propriétés médicinales ou encore l’utilisation historique du chanvre.

Des spectacles de chanson et d’humour sont aussi au menu de la fin de semaine. Les organisateurs espèrent accueillir entre 300 et 400 personnes au cours de la fin de semaine.

Le festival, qui se tient jusqu'à dimanche à Trois-Pistoles, sera de retour pour une troisième année l’été prochain.

Avec les informations de Marie-Christine Rioux

Bas-Saint-Laurent

Cannabis