•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Espèces envahissantes : des écrevisses « pincées » à Calgary

Des écrevisses sur une roche.

Des écrevisses.

Photo : Radio-Canada / Falice Chin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des écrevisses se sont établies dans certains cours d’eau de Calgary alors que l’espèce ne devrait pas s’y trouver.

Selon le service de l’Environnement et des Parcs de l’Alberta, des personnes ont délibérément déplacé l’espèce envahissante d’autres cours d’eau.

Ces écrevisses sont généralement trouvées dans les cours d’eau du bassin versant de la rivière Beaver près de Wainwright, plus de 400 kilomètres au nord-est de la métropole.

Récemment, elles ont été aperçues à l’extrême sud de ce bassin versant ainsi que dans la rivière Red Deer et au réservoir Glenmore.

Un cours d'eau sur lequel se trouve au loin un barrage.

La province a été avisée que des écrevisses ont été trouvé près du réservoir Glenmore, un endroit où elles ne devraient pas se trouver.

Photo : Radio-Canada / Falice Chin

La spécialiste des espèces aquatiques du service de l’Environnement et des Parcs de l’Alberta, Nicole Kimmel, rappelle qu’il est interdit de déplacer des espèces vivantes d’un plan d’eau à un autre. Cela pourrait causer des dommages à l’écosystème.

De plus, il est extrêmement coûteux de restaurer un plan d’eau après une introduction illégale.

La présence d’écrevisses est inquiétante parce que c’est une espèce qui se reproduit rapidement. En moyenne, une écrevisse pond environ 241 oeufs à la fois, dit Nicole Kimmel en soulignant qu’à ce rythme l’espèce pourrait rapidement dominer l’écosystème et poser un danger pour d’autres espèces.

Elle soupçonne que les écrevisses se sont retrouvées dans la métropole parce que des gens voulaient les utiliser comme appâts ou encore avoir accès à l’espèce plus près de leur résidence pour la pêcher dans le but de la manger.

Deux écrevisses l'une à côté de l'autre sur des roches.

Des écrevisses sur des roches près de la rivière Elbow et du réservoir Glenmore.

Photo : Radio-Canada / Falice Chin

Nicole Kimmel indique que la province n’a pas encore fait d’étude pour déterminer combien d’écrevisses se trouvent à Calgary.

Elle demande toutefois à ceux qui en aperçoivent de ne pas les bouger, de ne pas les utiliser comme appâts et d'appeler la ligne sur les espèces aquatiques envahissantes au 1-855-336-2628 pour signaler leur présence.

Avec des informations d’Elizabeth Snaddon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !