•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Orages violents dans le sud du Québec, de nombreux vols retardés

Un éclair dans le ciel

Les principaux secteurs concernés sont Québec, Mont-Laurier, l'Estrie, l'Outaouais et la Montérégie.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Des orages violents ont traversé plusieurs régions du sud du Québec, samedi, causant notamment des retards à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal.

Les alertes d'orages violents pour la grande région métropolitaine ont été levées vers 21 h.

Les météorologues d'Environnement Canada surveillaient un orage qui pouvait produire de puissantes rafales et de la forte pluie, de même que des grêlons pouvant atteindre la taille d'une pièce de 5 cents.

Les principaux secteurs concernés par des alertes lancées en début de soirée étaient ceux de Québec, de l'Estrie, de l'Outaouais, de Mont-Laurier et de la Montérégie.

La foudre tue et blesse des Canadiens chaque année. N'oubliez pas : quand le tonnerre gronde, rentrez vite à l'intérieur! conseillait Environnement Canada.

Selon le bilan d'Hydro-Québec de 23 h, environ 9000 clients étaient privés d'électricité dans la province québécoise. La société d'État n'a pas voulu donner de délai concernant le rétablissement de l'électricité, mais indique que des équipes sont sur le terrain.

Dans l'est de Sherbrooke, des branches d'arbres ont cassé sous la force des vents, et des poteaux de téléphone ont cédé, entravant ainsi l'accès à certaines routes.

De l'autre côté de la frontière interprovinciale, on dénombre près de 15 000 clients sans électricité dans l'Est ontarien et en Outaouais.

Retards à l'aéroport

Les alertes à la foudre ont causé plusieurs retards d’atterrissage et de décollage depuis 18 h, selon la directrice des communications d'Aéroports de Montréal, Anne Marcotte.

Pour des questions de sécurité, aucun membre du personnel ne peut se rendre sur le tarmac lors d'alertes à la foudre.

Cette interdiction a un effet domino sur le fonctionnement des aéroports : certains avions ne peuvent pas atterrir à cause des embouteillages sur le tablier, les bagages restent coincés dans les avions, et de nombreux voyageurs patientent aux carrousels.

À l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal, on dénombre une dizaine de vols redirigés et une soixantaine d'autres retardés.

Les aléas de la météo ont aussi forcé la suspension temporaire des activités à l'aéroport d'Ottawa. Plusieurs vols, principalement en provenance ou à destination d'autres villes canadiennes, ont également été annulés ou retardés.

La situation devait rentrer dans l'ordre en fin de soirée.

Conditions météorologiques

Environnement