•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surdoses mortelles de fentanyl en déclin : il faut rester prudents, disent les experts

Des comprimés de fentanyl, un puissant analgésique

Des comprimés de fentanyl, un puissant analgésique

Photo : La Presse canadienne / Graeme Roy

Radio-Canada

Les morts liées à une surdose de fentanyl sont à la baisse en Alberta, mais les experts affirment qu’il est trop tôt pour dire si le pire de la crise des opioïdes est passé.

Au total, 137 personnes sont mortes d’une surdose de cette drogue pendant les trois premiers mois de l’année. En 2018, pendant cette même période, il y en avait eu 160.

Nous voulons être optimistes, mais nous nous devons de rester prudents, indique le porte-parole du ministre adjoint responsable de la Santé mentale et Toxicomanie de l’Alberta, Steve Buick.

Il est cependant encourageant, dit-il, de constater que le nombre de morts par surdose d’opioïdes autres que le fentanyl a diminué de 11 % au dernier trimestre de 2018 par rapport à la même période en 2017. 

La prévention est la clé

De nombreux experts jugent que les services de prévention et de réduction des risques comme les centres d’injection supervisée ont contribué à cette baisse. 

C’est entre autres le cas du médecin spécialisé en toxicomanie, le Dr Harique Virani. Il craint que le plafonnement des services de réductions annoncé par le gouvernement conservateur ne freine les progrès.

Nous devons être audacieux. Nous ne pouvons pas nous arrêter avant de constater une tendance à la baisse continue. Il faut offrir plus. Les services doivent être plus accessibles à plus d’endroits pour que ceux qui en ont besoin puissent y accéder facilement, juge-t-il en rappelant qu’en moyenne deux Albertains sont morts d’une surdose liée à la crise des opioïdes chaque jour en 2018.

Avec des informations de Maggie Macintosh

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Drogues et stupéfiants