•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entente pour la gestion du sentier de la Côte-Ouest

De nombreux arbres entourent un sentier à l'intérieur d'une forêt de l'ouest de Vancouver.

Un sentier dans une forêt

Photo : Radio-Canada / Philippe Moulier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Deux Premières Nations de l'île de Vancouver ont conclu un accord de principe, vendredi, avec le gouvernement de la Colombie-Britannique et le gouvernement fédéral pour la gestion du sentier de la Côte-Ouest, la West Coast Trail.

Selon un traité qui doit être ratifié par toutes les parties, les Premières Nations Ditidaht et Pacheedath s'engagent à entretenir le célèbre sentier de l'ouest de l'île de Vancouver en échange d'une aide des gouvernements.

L'accord de principe prévoit le transfert de 6000 hectares de terrain aux Ditidaht et 2000 hectares de terrain aux Pacheedath.

Le gouvernement prévoit aussi transférer près de 60 millions de dollars au total aux deux nations autochtones.

Les Premières Nations ont convenu de maintenir le sentier accessible aux randonneurs.

L'accord inclut la cogestion d'une partie de la réserve du parc national Pacific Rim, au sud de Tofino.

En 1973, Parcs Canada a ajouté le sentier de la Côte-Ouest à

la réserve de parc national Pacific Rim malgré les objections des Ditidaht et Pacheedaht dont l’utilisation des terres et l’accès à l’océan ont été restreints.

Le sentier fait partie des voies terrestres et maritimes utilisées pour le commerce et les déplacements des Premières Nations pendant des centaines d’années.

Les gouvernements préparent maintenant un traité pour poser les bases de cette nouvelle collaboration.

Le populaire sentier de randonnée de la Côte-Ouest compte 75 kilomètres en forêt humide le long du littoral de l’ouest de l’île de Vancouver.

Il est fréquenté par plus de 5000 randonneurs chaque année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !