•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Presque deux fois plus de signalements de rats à Ottawa depuis mai

Des rats avec un sac de déchets.

Depuis le début de 2019, la Ville d'Ottawa a reçu 268 plaintes pour des rats sur des propriétés privées (archives).

Photo : iStock

Radio-Canada
Mis à jour le 

La Ville d’Ottawa a reçu 157 plaintes pour la présence de rats sur son territoire entre le 1er mai et le 20 juin 2019, presque deux fois plus que les 84 signalements du genre pour la même période en 2018.

Depuis le début de l’année, les habitants d’Ottawa ont déposé 268 plaintes concernant des rats sur des propriétés privées. Selon les Services des règlements municipaux, 328 plaintes ont été reçues pour toute l’année 2018.

Les rongeurs se font particulièrement remarquer dans les quartiers de Rideau-Vanier et Rideau-Rockcliffe, où ils ont fait l’objet de 47 et 13 plaintes, respectivement, entre le 1er mai et le 20 juin. À pareille date l’an dernier, les citoyens de Rideau-Vanier se sont plaints de la présence de rats à 26 reprises, et leurs voisins de Rideau-Rockcliffe, une seule fois.

Il y a beaucoup de maisons où les vidanges s’accumulent à l'extérieur pendant de longues périodes alors ce n’est pas vraiment surprenant, constate Alex Tétrault, qui demeure dans Rideau-Rockcliffe.

La population de rats peut être affectée par les inondations, avance le conseiller du quartier Rideau-Rockcliffe, Rawlson King. Il souligne que la construction, les chantiers routiers et les maisons abandonnées peuvent aussi avoir une influence sur la population de rongeurs.

Il importe de souligner que ces statistiques comprennent tous les appels concernant les rats, dont les rats blessés et les préoccupations de résidents qui craignent que des déchets et des débris extérieurs attirent la vermine, a cependant précisé par courriel l’agente d’information des Services des règlements municipaux, Alison Sandor.

De plus, certaines de ces plaintes se recoupaient, et elles n'ont pas toutes été confirmées après l'enquête, a-t-elle également souligné.

Des ordonnances possibles contre les citoyens

Lors de la réception d’une plainte, la Ville d’Ottawa inspecte les propriétés où les rats ont été signalés. Elle peut, le cas échéant, remettre une ordonnance ou un avis de violation au propriétaire des lieux pour remédier au problème.

Les avis peuvent sommer le propriétaire d’effectuer des réparations pour prévenir la présence de rats, ou encore lui demander de couper des herbes hautes ou d’enlever des déchets qui pourraient attirer les rongeurs indésirables.

La Municipalité a aussi un devoir d’intervenir si des rats utilisent les infrastructures publiques, comme les égouts, pour se déplacer ou comme tanière.

La Direction générale des travaux publics et de l'environnement y placera des appâts afin de régler le problème. La Ville ne peut cependant pas en mettre dans les égouts unitaires ou pluviaux, car les appâts pourraient être rejetés et avoir des répercussions sur l'environnement , a expliqué Mme Sandor, indiquant du même coup qu’Ottawa n’a jamais été aux prises avec des problèmes majeurs de rats dans son réseau d’égouts.

Avec les informations de Jean-François Poudrier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Animaux