•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En route vers la Corée du Sud, Donald Trump convie Kim Jong-un à la frontière

Donald Trump devant des drapeaux des pays membres du G20.

Le président américain Donald Trump lors de son passage au G20 à Osaka, au Japon

Photo : Getty Images / Ludovic Marin

Reuters

Le président américain Donald Trump, qui effectuera ce week-end une visite en Corée du Sud, a déclaré vendredi qu'il était disposé à rencontrer le dictateur nord-coréen Kim Jong-un dans la zone démilitarisée qui sert de frontière entre les deux Corées.

Après des réunions très importantes, dont celle avec le président chinois Xi, je quitterai le Japon pour la Corée du Sud (avec le président Moon). Quand je serai là-bas, si le dirigeant nord-coréen Kim voit cela, je le rencontrerai à la frontière/DMZ juste pour lui serrer la main et dire bonjour (?), a écrit Donald Trump sur Twitter depuis Osaka, au Japon, où il participe au sommet du G20.

Séoul a annoncé cette semaine que Donald Trump entamerait samedi une visite de 48 heures en Corée du Sud, destinée à évoquer les moyens de relancer les pourparlers sur le nucléaire avec la Corée du Nord.

Le président américain doit s'entretenir dimanche avec son homologue sud-coréen Moon Jae-in, a précisé la Maison-Bleue (présidence sud-coréenne).

Trump et Kim se sont rencontrés à deux reprises en moins d'un an : une première fois le 12 juin 2018 à Singapour pour un sommet historique, puis à Hanoï à la fin février.

Ce deuxième sommet s'est achevé sur un constat d'échec, Washington réclamant la dénucléarisation complète de la République populaire démocratique de Corée tandis que Pyongyang, qui demande des garanties concernant sa sécurité, voulait en premier lieu un allègement des sanctions.

Les négociations sont depuis lors au point mort. La Corée du Nord a procédé en mai à des essais de missiles de courte portée; Washington a arraisonné un navire nord-coréen soupçonné de transporter des cargaisons illégales de charbon et imposé de nouvelles sanctions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique internationale

International