•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vol de données chez Desjardins : la Sûreté du Québec se joint à l'enquête

Un sigle indiquant la présence d'un guichet automatique chez Desjardins.

Des données personnelles appartenant à 2,9 millions de membres du Mouvement Desjardins ont été volées.

Photo : The Canadian Press / Paul Chiasson

La Presse canadienne

La Sûreté du Québec se joint à l'enquête sur le vol des renseignements personnels de 2,9 millions de membres du Mouvement Desjardins.

Le corps de police provincial a annoncé vendredi la mise en place d'une équipe intégrée d'enquête avec le Service de police de Laval (SPL), qui était jusque-là responsable de faire la lumière sur cette fuite massive de données.

Les policiers lavallois ont d'ailleurs déjà interpellé et interrogé l'employé malveillant qui serait à l'origine de cette affaire.

La coopérative a annoncé le 20 juin dernier que 2,7 millions de particuliers et 173 000 entreprises, soit 41 % de sa clientèle, étaient touchés.

Des noms, dates de naissance, numéros d'assurance sociale, adresses, numéros de téléphone, courriels, ainsi que des renseignements en matière d'habitudes transactionnelles et de produits détenus ont été transmis illégalement à des personnes extérieures à l'institution financière québécoise.

Toutefois, les mots de passe, les numéros d'identification personnels des membres et leurs questions de sécurité n'ont pas été compromis.

Où en est l'enquête?

« Il n’y a pas eu de nouvelle perquisition ou de nouvelle arrestation depuis la semaine dernière », précise Geneviève Major, porte-parole du SPL. Elle indique aussi que son service ne reçoit pas plus d'appels signalant des fraudes que d'habitude.

Même si l’enquête reste entre les mains du SPL, des enquêteurs de la Sûreté du Québec seront mis à contribution, de même que son service des communications, qui gérera les relations avec les médias.

Avec les informations de Mathias Marchal

Fraude

Économie