•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 3 Méganticois sur 4 souffrent de stress post-traumatique modéré à sévère

Les rails du chemin de fer qui traverse le centre-ville de Lac-Mégantic.

Six ans après la tragédie ferroviaire, certains aspects de l'état de santé des Méganticois semblent toutefois s'améliorer, la direction de santé publique de l'Estrie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les manifestations de stress post-traumatique modérées à sévères touchent près de 72 % des adultes de Lac-Mégantic comparativement à 35 % ailleurs dans la MRC du Granit, selon des données publiées vendredi par la direction de santé publique de l'Estrie.

Cette donnée n'avait pas été mesurée lors de l'évaluation faite en 2014, un an après la tragédie. Les niveaux de stress élevé, de troubles anxieux et de l'humeur et la détresse psychologique se stabilisent alors que certains sont en augmentation ailleurs en Estrie.

Six ans après la tragédie ferroviaire, certains aspects de l'état de santé des Méganticois semblent toutefois s'améliorer, indique l'organisme.

Non seulement on avait un stress post-traumatique fréquent qui s'accompagnait de toutes sortes de stratégies comportementales comme de l'abus d'alcool ou des états de santé mentale moins favorables, mais là, ce qu'on voit, c'est que les gens ont pris le dessus tranquillement, explique la directrice de Santé publique en Estrie, Dre Mélissa Généreux.

Je ne dis pas que l'ensemble des citoyens ont pris le dessus, mais globalement, comme population, on va dans le bon sens et ça montre l'importance de ne pas mettre l'accent uniquement sur le post-traumatique, a-t-elle ajouté.

Le sentiment de sécurité semble aussi en progression à Lac-Mégantic. Les citoyens ont identifié l'annonce de la construction de la voie de contournement comme élément qui a amélioré leur bien-être.

L'annonce de la voie de contournement, c'est quand même le tiers des gens à Lac-Mégantic qui ont dit : "oui, cette annonce-là a contribué de manière significative à améliorer mon bien-être." Ça, je trouve que c'est important, parce qu'on voit une population assez fragile qui réagit beaucoup devant le traumatisme qu'ils ont vécu, précise Dre Mélissa Généreux.

Par ailleurs, 8 Méganticois sur 10 ont affirmé avoir un fort sentiment d'appartenance à leur communauté.

Estrie

Santé physique et mentale