•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kashtin et des découvertes au 35e Festival Innu Nikamu

Florent Vollant et Claude McKenzie sur scène.

Le duo Kashtin en 2014 au Festival Innu Nikamu.

Photo : Radio-Canada

François Robert

Une partie des têtes d’affiche du 35e Festival Innu Nikamu ont été dévoilées vendredi. Le retour du duo Kashtin sera certainement l’un des moments forts de l’événement qui se tiendra du 1er au 4 août à Maliotenam.

Des négociations sont encore en cours et le reste de la programmation sera dévoilé bientôt.

Plusieurs espaces laissés libres sur un tableau indiquent que d'autres noms restent à être annoncés.

La présentation du directeur artistique du festival suggère que plusieurs autres artistes seront annoncés bientôt.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Plusieurs des artistes favoris de la Côte-Nord seront aussi présents dont Scott Pien Picard, Matiu et En Barque.

L’auteur-compositeur-interprète innu Matiu

L’auteur-compositeur-interprète innu Matiu

Photo : Radio-Canada / Ann-Édith

Le directeur artistique du Festival Innu Nikamu, Kevin Bacon Hervieux veut permettre aux festivaliers de faire des découvertes.

Je te dirais que l’on a fait un effort supplémentaire surtout pour venir attirer des artistes de l’ouest du Canada, indique Kevin Bacon Hervieux. Entre autres, j’ai Drezus qui est un rappeur extrêmement connu dans l’ouest, mais peu ou pas connu ici. Il y a Digging Roots, c’est un groupe de l’Ontario qui est très connu aussi et qu’encore ici on connaît un peu moins.

Kevin Bacon Hervieux durant la conférence de presse s'adresse aux journalistes.

Le directeur artistique du Festival Innu Nikamu, Kevin Bacon Hervieux.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Parmi les artistes Innus, Spencer St-Onge, qui a lancé un album récemment, sera présent. Il est extrêmement apprécié dans la communauté, souligne Kevin Bacon Hervieux.

C’est le premier festival que le comité organisateur doit préparer sans la présence d’un de ses piliers, Réginald Vollant, qui est décédé l’été dernier.Ça l’a été comme une espèce de vide de ne pas avoir Réginald avec nous, relate Kevin Bacon Hervieux. Il était d’un charisme immense et d’une force, il nous faisait croire que tout était possible au festival. Donc oui, ç'a été un grand vide, mais en même temps, on a toujours senti qu’il n’était pas très loin et qu’il nous donnait la force.

Un homme au micro de Radio-Canada sous une tente-chapiteau.

Réginald Vollant (archives)

Photo : Radio-Canada

Préparer un festival comme Innu Nikamu à Maliotenam est un défi notamment en considérant le prix des billets d’avion pour faire venir les musiciens, fait valoir Kevin Bacon Hervieux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Arts de la scène