•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec veut intégrer plus d’Autochtones au marché du travail

Jean Boulet au podium devant un dessin autochtone.

L’annonce sur l'intégration des Autochtones a été faite vendredi, dans la communauté abénaquise du Centre-du-Québec Wôlinak.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Québec veut aider les membres des Premières nations et les Inuit à s’intégrer au marché du travail. Le ministre de l’Emploi, du Travail et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a confirmé l’octroi d’environ 13 millions de dollars pour y arriver.

L’argent permettra notamment de financer jusqu’à 80 % du salaire des Autochtones embauchés par des entreprises et d’offrir de l’accompagnement pour adapter le milieu de travail et les outils pour faciliter leur intégration.

Des sommes sont aussi prévues pour offrir de la formation gratuite aux membres des Premières Nations et aux Inuit.

L’annonce a été faite vendredi, dans la communauté abénaquise du Centre-du-Québec Wôlinak.

Le ministre, qui est aussi député de Trois-Rivières, explique que le programme vise essentiellement à permettre aux personnes autochtones d'intégrer le marché du travail le plus rapidement possible.

Il y a des personnes autochtones qui n'attendent que ça, d'avoir des opportunités d'intégrer le marché du travail et dans le contexte de rareté, on en a besoin.

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale

Le taux de chômage chez les personnes autochtones est deux fois plus élevé que dans le reste de la population, insiste le ministre Jean Boulet.

Sur le 13 millions de dollars dédiés aux Autochtones, 4,8 millions seront consacrés à l’emploi et 8,3 millions serviront à combattre la pauvreté et à lutter contre l’exclusion sociale.

La subvention aux entreprises sera de 2000 $ par personne embauchée, jusqu’à 5000 $ pour adapter le milieu et jusqu’à 5000 $ pour de la formation.

Cette annonce constitue la 2e phase de ce que le ministère appelle la Grande Corvée 2.0

D’autres mesures de la Grande Corvée, déjà annoncées, ciblent les travailleurs expérimentés et les personnes handicapées.

Mauricie et Centre du Québec

Emploi