•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
analyse

Le Parti démocrate est en vie, mais Biden est-il l’homme de la situation?

Andrew Yang, Pete Buttigieg, Joe Biden et Bernie Sanders sourient.

Les candidats démocrates Andrew Yang, Pete Buttigieg, Joe Biden et Bernie Sanders saluent la foule lors du débat du 27 juin, à Miami.

Photo : Reuters / Carlo Allegri

Christian Latreille

Si le nombre de candidats prêts à diriger un parti est un gage de vitalité, on peut en conclure que le Parti démocrate des États-Unis est en excellente santé. Les 24 candidats qui se font la course en ce moment sont la preuve que les progressistes ne sont pas à l’agonie, même après plus deux ans de régime républicain. La vigueur des échanges de jeudi, à Miami, laisse même entrevoir une lutte enlevante.

En plus, le débat de jeudi entre les principaux meneurs de cette bataille pour l’investiture permet de constater que les démocrates ont des idées à offrir et des solutions à proposer. Du système de santé universel payé par le gouvernement fédéral à la gratuité scolaire pour les étudiants universitaires, en passant par les inégalités économiques, il y en avait pour tout le monde lors de ce débat.

Plusieurs attendaient avec impatience la performance de Joe Biden, qui mène dans les sondages non seulement contre ses collègues, mais aussi contre Donald Trump.

L’ex-vice-président n’a pas fait d’erreur majeure, mais – de l’avis de plusieurs analystes – il n’a pas non plus livré une performance convaincante. Il semblait parfois dépassé par les événements, comme si tout allait un peu trop vite pour ce vieux routier de la politique.

C’est la sénatrice de la Californie, Kamala Harris (quatrième dans les sondages), qui aura finalement surpris tout le monde par sa passion et l’efficacité de ses attaques et de ses propos.

Kamala Harris s'adresse à Joe Biden, la main levée, et Bernie Sanders est entre les deux.

Kamala Harris a interpellé directement l'ex-vice-président Joe Biden.

Photo : Reuters / Mike Segar

Elle a rappelé à Joe Biden ses liens avec deux sénateurs ségrégationnistes dans les années 70. Elle lui a aussi reproché son opposition au « busing » qui visait à transporter, dans le même autobus, les élèves blancs et noirs pour favoriser l’intégration scolaire.

Joe Biden s’est défendu d’être raciste, ce que personne, même Kamala Harris, ne lui reproche. Ses 36 ans au Sénat à Washington le forcent toutefois à composer avec un bagage politique d’une époque révolue.

Le New York Times affirme que Biden a raté l’occasion de se démarquer et d’imposer son rythme, tout comme Bernie Sanders, qui n’a semblé offrir qu’une version 2.0 de lui-même.

Les deux meneurs, âgés de 76 et 77 ans, semblent s’être fait doubler par les plus jeunes comme le maire de South Bend en Indiana, Pete Buttigieg, 37 ans, et Kamala Harris, 55 ans.

Donc, l’ex-vice-président de Barack Obama est-il l’homme de la situation chez les démocrates?

Le débat de jeudi a semé de sérieux doutes sur sa capacité à mener ses troupes à la victoire en novembre 2020. Joe Biden a-t-il l’énergie, la passion et la volonté nécessaires pour retourner à la Maison-Blanche, mais cette fois comme président?

Bannière vers notre dossier sur les candidats démocrates à la présidentielle de 2020

L’objectif des démocrates est d’empêcher Donald Trump d’obtenir un deuxième mandat. C’est LA priorité, selon plusieurs sondages. Celui ou celle qui aura le meilleur plan ou la meilleure stratégie pour bloquer la route à Trump aura de fortes chances d’être choisi comme candidat par les démocrates.

Joe Biden demeure en tête pour l’instant, mais jusqu’à quand le restera-t-il? Le climat peut changer rapidement en politique.

Voyez ce classement des candidats républicains en juin 2015.

La question se pose depuis jeudi : Joe Biden ferait-il le poids contre Donald Trump lors d’un débat présidentiel? Trump est un adversaire redoutable et il est prêt à tout pour arriver à ses fins.

Le Joe Biden de jeudi soir, à Miami, aurait-il tenu longtemps vis-à-vis de l’actuel locataire de la Maison-Blanche? Il est encore trop tôt pour prédire quoi que ce soit.

Le Parti démocrate semble en santé et bien en vie; son prochain chef devra aussi incarner cette vitalité.

Politique internationale

International