•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC ouvre une enquête après la publication d’une vidéo par un groupe nationaliste

Travis Patron, un chapeau sur la tête, se tient debout dans un parc. Il parle en regardant la caméra.

Le leader du Parti nationaliste canadien, Travis Patron, tente de devenir candidat dans la circonscription Redvers, en Saskatchewan.

Photo : Nationalist.ca

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) de la Saskatchewan a ouvert une enquête sur des allégations de messages haineux après la publication d’une vidéo de Travis Patron, le leader du groupe politique nommé Parti nationaliste canadien.

La vidéo a été publiée sur le site du groupe, sur Facebook et sur YouTube.

On y voit M. Patron debout, débitant son message dans lequel il dénonce ce qu’il appelle une « bande de parasites » ou de « moutons noirs » qui contrôlent les médias et la banque du Canada.

« Nous avons besoin, peut-être plus que tout autre chose, de débarrasser, une fois pour toutes, notre pays de ces gens », déclare Travis Patron, qui tente d’enregistrer son parti pour l’élection fédérale d’octobre.

Le Réseau canadien contre la haine a déposé une plainte à la GRC et à Élection Canada pour arrêter ce processus d’enregistrement.

Le président du réseau, Bernie Farber, dit craindre qu’un vide juridique ne permette au groupe nationaliste de devenir officiellement un parti au Canada.

« C’est purement un groupe haineux », dit-il, mais M. Patron rejette de telles accusations.

« À ce jour, notre parti n’a pas prononcé un seul mot de haine ni causé de violence. Nous n’avons rien fait d’illégal », déclare celui qui veut représenter la circonscription de Redvers, en Saskatchewan.

La GRC indique qu’elle mène des consultations auprès de spécialistes pour déterminer si les propos tenus dans la vidéo violent la loi.

Le Parti nationaliste canadien, qui promeut des idées anti-immigration et anti-LGBTQ, est à la dernière étape d’un processus d’enregistrement pour pouvoir présenter des candidats à la prochaine élection fédérale.

Cet enregistrement lui donnerait aussi le droit de recevoir des dons déductibles d’impôts.

Election Canada a accordé au parti jusqu’au 15 juillet pour rassembler 250 formulaires signés par ses membres ayant le droit de voter au Canada.

Avec les informations de Dave Seglins, Andreas Wesley, Carly Thomas, CBC News

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Saskatchewan

Forces de l'ordre