•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Frais additionnels : Ticketmaster sanctionné par le Bureau de la concurrence

Des billets de spectacles.

Le Bureau de la concurrence a jugé que les indications données au sujet des prix étaient trompeuses même si le montant des frais était divulgué avant que la transaction ne soit conclue par le consommateur.

Photo : La Presse canadienne / Paul Sakuma/AP

La Presse canadienne

Le Bureau de la concurrence a indiqué jeudi que Ticketmaster payerait 4,5 millions de dollars en sanctions et en remboursement de frais pour une enquête sur des allégations d'indications trompeuses à propos des prix lors de la vente de billets en ligne.

Selon le Bureau, Ticketmaster, TNow Entertainment Group et Ticketmaster Canada verseront une sanction de 4 millions de dollars, en plus de rembourser les coûts de 500 000 $ liés à l'enquête de l'organisme.

Les entreprises devront aussi mettre en place un programme de conformité dans le cadre d'un consentement enregistré auprès du Tribunal de la concurrence.

L'enquête du Bureau a révélé que les prix annoncés par Ticketmaster n'étaient pas atteignables étant donné l'ajout de frais obligatoires plus tard dans le processus d'achat. Ces frais additionnels entraînaient souvent une hausse de plus de 20 % du prix annoncé, et dans certains cas, de plus de 65 %, a précisé le Bureau de la concurrence.

Le Bureau a jugé que les indications données au sujet des prix étaient trompeuses même si le montant des frais était divulgué avant que la transaction ne soit conclue par le consommateur.

Le commissaire de la concurrence, Matthew Boswell, a affirmé dans un communiqué que les Canadiens étaient en droit de s'attendre à ce que le prix annoncé soit celui qu'ils payeront véritablement pour acheter des billets en ligne. Il a ajouté s'attendre à ce que tous les vendeurs de billets revoient leurs pratiques commerciales au vu de la situation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Spectacles

Économie