•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Japonais chez les Remparts de Québec

Yu Sato et Aleksei Sergeev

Yu Sato (à gauche) se joindra à Aleksei Sergeev (à droite) et les Remparts de Québec la saison prochaine.

Photo : Courtoisie/Remparts de Quéec

Jean-Philippe Martin

Les Remparts de Québec ont sélectionné Yu Sato, un joueur d’origine japonaise au 24e rang du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey jeudi.

L’attaquant de 17 ans a évolué en Finlande la saison dernière où il a marqué 37 buts et récolté 42 passes pour 79 points en 37 parties avec les formations de Kiekko-Vantaa U17 et U18.

Sato, qui possède la double nationalité japonaise et russe, est né à Saitama, au nord de Tokyo. Il a joué son hockey mineur avec les Warriors juniors de Saitama.

Patrick Roy se dit très content d’avoir mis la main sur le hockeyeur asiatique, « un patineur très rapide et un bon fabricant de jeu, munis de bonnes mains », selon lui.

Les gens de Québec vont l’adorer, commentait le DG des Remparts. Ça fait quand même un petit bout de temps qu’on jasait avec Igor Larionov qui est son agent. Christian Vermette est allé le voir jouer en Finlande cet hiver, une fin de semaine. On a adoré ce qu’on a vu lui.

Sato figure sur le radar des Remparts depuis l’automne dernier. Patrick Roy soulignait que le Japonais avait beaucoup progressé depuis, tant sur la glace que sur le plan physique.

On l’a identifié au mois de novembre. C’est un jeune qui a grandi très rapidement. L’année passée, il faisait 5 pieds et 5 pouces, cette année, il est rendu à 5'11". Je lui ai parlé la semaine passée et il est bien excité à l’idée de venir jouer ici, à Québec.

Yu Sato a beaucoup voyagé ces dernières années. Avant de passer la dernière saison en Finlande, il a joué en Russie, avec le Krylia Sovetov Moskva.

D’ailleurs, il y a quelques semaines, le jeune homme s’est entraîné avec l’attaquant des Remparts, Alexei Sergeev, en Russie.

[Yu Sato] a joué avec [Vasily] Ponomarev qui a été repêché à Shawinigan. Ils étaient ensemble en Russie. C’est un jeune qui s’est promené beaucoup, disait Patrick Roy, qui s’attend à ce Sato, qui parle anglais, s’adapte bien à son nouvel environnement, au Québec.

Nouvelle réalité

L’entraîneur des Remparts est bien conscient que la sélection d’un joueur japonais suscitera la curiosité des partisans des Diables rouges et même des amateurs à travers toute la Ligue de hockey junior majeur.

Il croit simplement que le hockey se mondialise et que les dirigeants des équipes doivent s’ajuster.

Le hockey progresse très rapidement dans ces pays-là, il faut explorer toutes les avenues. Celle-là en était une. C’est sûr qu’on va garder l’oeil ouvert, conclut Roy.

Hockey

Sports