•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Caroline Mulroney ne sera pas à la conférence sur la francophonie

La ministre déléguée aux Affaires francophones Caroline Mulroney en Chambre.

La ministre des Affaires francophones Caroline Mulroney.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

La Presse canadienne

La rencontre tant attendue entre Mélanie Joly et Caroline Mulroney n’aura pas lieu de sitôt. Mme Mulroney ne sera pas présente à la Conférence ministérielle sur la francophonie canadienne, qui se tient jeudi et vendredi à Iqaluit, au Nunavut.

Son bureau a confirmé que Mme Mulroney doit être à Toronto pour des réunions imprévues à titre de nouvelle ministre des Transports de l’Ontario et ne pourra malheureusement pas assister au sommet avec ses homologues des affaires francophones dans les deux prochains jours.

C’est plutôt Marilissa Gosselin, conseillère du premier ministre pour les affaires francophones, qui sera la représentante de l’Ontario.

Une femme.

Marilissa Gosselin, conseillère du premier ministre Doug Ford pour les affaires francophones.

Photo : Radio-Canada

La relation entre la ministre fédérale des Langues officielles et de la Francophonie et son homologue provinciale est glaciale depuis que le gouvernement Ford a mis en veilleuse la création d’une université de langue française dans la province.

Mme Joly exprime son désir de rencontrer Mme Mulroney depuis plusieurs mois, mais cette dernière n’a pas donné suite à ses invitations.

La ministre aux Communes.

La ministre fédérale des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Après avoir reçu trois lettres de la part de Mme Joly concernant l’Université de l’Ontario français, Mme Mulroney a finalement envoyé une missive datée du 25 juin dans laquelle elle se dit ouverte à entamer un dialogue constructif à ce sujet. Aucune date n’est cependant prévue pour une rencontre.

La Conférence ministérielle sur la francophonie canadienne aurait été le forum idéal pour discuter de ce sujet, affirme Mme Joly dans une déclaration écrite.

C’est la deuxième année de suite que Mme Mulroney est absente de ce forum qui réunit tous les ministres provinciaux et territoriaux responsables de la francophonie canadienne.

Toronto

Francophonie