•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Appelez-le Jacques Fauteux

    Il y a 10 ans nous quittait l'animateur Jacques Fauteux.

    Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Karsenty

    Radio-Canada

    Le 30 juin 2009 décédait Jacques Fauteux. Animateur de plusieurs émissions de Radio-Canada, il avait connu une carrière diversifiée, exploitant un côté tantôt sérieux, tantôt comique qui l’a fait apprécier des auditeurs de la radio et des téléspectateurs de la télévision publique.

    J’ai eu le privilège de travailler avec Miville Couture, avec Jean-Paul Nolet et avec Raymond Charrette, avec Raymond Laplante, avec Gaétan Barrette, des hommes et des femmes – il y avait Judith Jasmin, Michelle Tisseyre qui étaient là…

    Jacques Fauteux, 1989

    D’aspirant diplomate à animateur à Radio-Canada

    Jacques Fauteux peut être aussi sérieux qu’il peut être comique, comme le confirme notre capsule qui montre certains moments de sa carrière.

    Le côté sérieux, d'abord : le 7 octobre 1961, il présente avec Gaétan Barrette l’émission Caméra 61.

    Caméra 61, 7 octobre 1961

    Celle-ci porte sur l’impact de la guerre d’Algérie sur la situation politique en France, et sur la visite du premier ministre québécois Jean Lesage à Paris.

    Le cheminement universitaire de Jacques Fauteux lui a certainement servi pour animer une émission d’information qui était une référence à son époque.

    Sa prestance et ses connaissances l’ont aussi amené à couvrir des événements solennels comme le décès du premier ministre du Québec Paul Sauvé ou les funérailles de sir Winston Churchill.

    Jacques Fauteux est né à Montréal en 1933.

    Il étudie les sciences politiques à l’Université Georgetown, à Washington, puis à l’université de Madrid. Ce parcours, très rare pour un jeune Canadien français dans les années 1950, semble le destiner à une carrière diplomatique.

    Mais son chemin bifurque durant les étés de 1953 et 1954.

    Ces étés-là, Jacques Fauteux fait partie de la relève à la station CJB de Chicoutimi, affiliée à Radio-Canada. C’est sa nouvelle passion.

    En 1956, il amorce une carrière d’annonceur, de reporter et d’animateur à la radio et à la télévision de Radio-Canada.

    Les deux visages de Jacques Fauteux

    Mais Jacques Fauteux ne s'investit pas uniquement dans des émissions d’information ou d’affaires publiques.

    Il a été la voix officielle de Radio-Canada à l’Exposition universelle de Montréal en 1967. Il anime avec son épouse, la comédienne Gisèle Mauricet, Les carnets de l’expo à la radio et à la télévision de Radio-Canada pendant toute la durée de l’événement.

    Jacques Fauteux a aussi présenté de 1964 à 1968 le jeu-questionnaire Tous pour un, qu’avait aussi animé Raymond Charrette et qui est demeuré pendant longtemps une des émissions de variétés les plus marquantes de Radio-Canada.

    Dans un studio de télévision, le coanimateur Jacques Fauteux et l'animatrice Lise Payette sont côte à côte, serrés l'un contre l'autre.

    Jacques Fauteux a animé pendant trois ans l'émission Appellez-moi Lise avec Lise Payette.

    Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Karsenty

    C’est toutefois en tant que second fidèle de l’animatrice Lise Payette que Jacques Fauteux s’est fait le plus connaître.

    De 1972 à 1975, il a coanimé Appellez-moi Lise, émission pour laquelle il a interviewé les plus grandes personnalités artistiques et politiques de l'heure.

    Appelez-moi Lise, 16 février 1973

    Il a aussi présenté avec Lise Payette les Galas du plus bel homme au Canada. Lors du Gala présenté le 16 février 1973, Jacques Fauteux a eu toute une surprise, qui lui a permis de montrer son grand sens de l’humour.

    Jacques Fauteux a quitté Radio-Canada en 1986.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Arts