•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ex-enseignant de la Haute-Côte-Nord ira 4 ans en prison pour crimes sexuels

Précédé d'un homme et suivi d'un autre, Serge Carré entre à la cour itinérante de Forestville pour sa comparution.

L'ex-enseignant Serge Carré

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Un ex-enseignant de la Haute-Côte-Nord, Serge Carré, est condamné à quatre ans de pénitencier pour les crimes sexuels qu’il a commis sur une mineure de moins de 16 ans entre 1986 et 1991.

La peine, que la juge Sonia Bérubé a acceptée, est une suggestion commune des deux parties.

Cette dernière a aussi ordonné que Serge Carré soit inscrit au registre des délinquants sexuels à perpétuité.

La juge a également rappelé les facteurs atténuants, notamment le fait qu'aucun autre geste de même nature de la part de M. Carré n'a été déclaré depuis les incidents.

La juge Bérubé a également souligné le courage de la victime, à qui Serge Carré a dit regretter sincèrement les gestes qu'il a posés.

En janvier dernier, Serge Carré avait été reconnu coupable de quatre des six chefs d’accusation de nature sexuelle qui pesaient contre lui, dont celui d’agression sexuelle.

La juge avait alors considéré que l'homme avait utilisé son autorité d'enseignant et d'entraîneur de l'équipe de volleyball pour inciter la plaignante à lui faire des attouchements alors qu'elle était âgée de moins de 16 ans.

L’ex-enseignant de la Polyvalente des Berges, aux Bergeronnes, a été accusé en aout 2017 relativement à des gestes qui auraient été posés sur une période de cinq ans, de 1986 à 1991.

Avec les informations de Marie-Jeanne Dubreuil.

Côte-Nord

Procès et poursuites