•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déneigement à Gatineau : un déficit anticipé de 23 M$

Un camion déblaie la neige sur une rue de Gatineau.

Les opérations déneigement ont dû répondre à des records de précipitation de neige et de verglas l'hiver dernier (archives).

Photo : Radio-Canada / SB

Emmanuelle de Mer

L’hiver 2018-2019 a établi de nombreux records qui ont eu des effets directs sur les opérations de déneigement à Gatineau. La Ville a ainsi consacré 15,2 millions de dollars pour déblayer et déglacer les rues, selon le bilan présenté mercredi matin au conseil exécutif.

Le dernier hiver a été particulièrement blanc, avec 312 cm de neige. Janvier a même établi un nouveau record pour le mois le plus enneigé de l’histoire de Gatineau, avec 102 centimètres cumulés.

À cela se sont ajoutées trois tempêtes qui ont laissé plus de 15 cm de neige en 24 h, alors qu’une seule avait sévi l’hiver précédent.

La saison froide s’est également étirée sur plusieurs mois, de novembre (60 cm de neige) à avril (14 cm de neige).

Un autre record de 48 mm de verglas a lui aussi donné très peu de répit aux équipes municipales qui ont effectué au total 145 sorties, soit environ une par jour.

Ces multiples interventions ont nécessité de nombreuses heures supplémentaires générant un montant record de 1,3 million de dollars.

La Ville estime que les dépenses liées au déneigement pourraient dépasser les 23 millions de dollars d’ici la fin de 2019, incluant les équipements de la voirie. La Municipalité s’attend déjà à un déficit estimé à 3,6 millions pour l’année en cours s’il neige beaucoup en novembre et décembre prochains, a précisé le conseiller Cédric Tessier.

Déblaiement des trottoirs

La Municipalité rapporte que dans la très grande majorité des cas (94 % ou 17 fois sur 18 événements), le déblaiement des rues a été effectué avec succès lors d’accumulations dépassant 5 cm de neige.

Les trottoirs ont quant à eux été déneigés dans 89 % des cas en respectant les normes de service – dans une proportion moindre cependant pour les secteurs de Hull et de Gatineau.

De nouvelles machineries à la rescousse

Le sous-comité temporaire, dont le mandat est de réviser les procédures pour le soufflage de la neige et le déglaçage des trottoirs, a par ailleurs fait approuver deux recommandations au conseil municipal.

La Ville de Gatineau modifiera d’abord un camion-benne pour qu’il puisse alimenter en abrasifs les chenillettes qui déblaient les trottoirs. Ceci évitera à ces dernières de devoir se ravitailler « à la base », a précisé le conseiller Tessier.

La Municipalité s’est également dotée de deux déglaceurs au coût de 25 000 $ chacun. La Ville de Montréal a procédé à des tests en mars dernier dont les résultats ont été jugés satisfaisants. Il reste maintenant à effectuer des tests en situation normale l’hiver prochain, avec des -10 ou -15 degrés Celsius, a expliqué Cédric Tessier.

L'appareil ressemble à un aspirateur géant poussé par un tracteur.

Les déglaceurs achetés par la Ville de Gatineau seront testés à l'hiver 2019-2020.

Photo : Ville de Gatineau

Pour ces deux projets pilotes, le sous-comité temporaire souligne qu’il faudra en évaluer les résultats à la fin de l’hiver prochain. Il propose d’ailleurs de prolonger son mandat jusqu’au printemps 2020.

Deux autres recommandations à évaluer

Par ailleurs, le conseil municipal du 2 juillet étudiera deux autres suggestions, dont la création de deux équipes de nuit dédiée au soufflage de la neige dans les rues 7 jours sur 7.

Les coûts sont évalués à 1,2 million de dollars. Le sous-comité croit que c’est nécessaire de l’essayer, a noté Cédric Tessier. Les fonds pourraient provenir du surplus libre de la Ville. Des économies en heures supplémentaires pourraient également être générées auprès d’autres équipes de la voirie.

Enfin, le sous-comité estime qu’il pourrait être opportun de prolonger l’interdiction du stationnement hivernal de nuit de 24 h à 48 h dans certaines circonstances, comme lors d’importantes tempêtes de neige.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale