•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rivière-du-Loup pourrait imposer des amendes lors des périodes de questions

La mairesse de Rivière-du-Loup Sylvie Vignet.

La mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Patrick Bergeron

Les élus de Rivière-du-Loup souhaitent se donner les moyens nécessaires pour empêcher les débordements lors des périodes de questions des séances du conseil.

Lundi soir, les élus ont présenté un projet de modification de règlement qui permettrait d'imposer des amendes aux fautifs. Selon le document déposé lors du conseil, l'amende minimale pour une première offense serait de 150 dollars.

La mairesse Sylvie Vignet confirme que les élus n'avaient plus d'autres choix que de proposer cette modification pour s'assurer que le décorum de la séance publique soit respecté.

Au cours des derniers mois, la mairesse et les conseillers ont dénoncé certains gestes posés et des paroles prononcées par un citoyen de Saint-François-Xavier, Roger Plante. Celui-ci a décrié à de nombreuses reprises le fait que les résidents de Rivière-du-Loup ont priorité sur ceux d'autres villes lors de la période des questions.

Quand il arrive des cas comme ça, nous nous devons d'avoir les outils pour agir légalement.

Sylvie Vignet, mairesse de Rivière-du-Loup

Mme Vignet confirme que des constats d'infractions pourront être donnés après les réunions. C'est l'avocat de la Ville qui déterminera s'il y a matière à déposer une contravention.

À moins d'une contestation, le projet de règlement sera adopté mardi prochain lors de la dernière rencontre publique du conseil avant la pause estivale.

Bas-Saint-Laurent

Politique municipale