•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shawinigan veut se spécialiser dans le recyclage de piles

La Cité de l'énergie, à Shawinigan (archives).

La Cité de l'énergie, à Shawinigan

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Shawinigan veut développer une expertise unique dans le recyclage de piles de toutes sortes. Le Collège Shawinigan et le Centre national en électrochimie et en technologies environnementales (CNETE) mettent sur pied un projet de 6,34 millions de dollars pour se spécialiser dans le domaine.

Les gouvernements du Québec et du Canada ont annoncé mardi qu’ils vont contribuer au financement à hauteur de 3,9 millions de dollars.

Nemaska Lithium et la Société Laurentide sont aussi partenaires du projet.

La directrice générale du CNETE, Nancy Déziel, explique que le financement servira à développer des procédés de recyclage de piles alcalines et lithium-ion.

Un exemple de pile au lithium-ion

Un exemple de pile au lithium-ion

Photo : Radio-Canada

Le projet devrait mener à la mise en place d’usines de recyclage de différents types de piles dans la ville.

Ce qui est intéressant, c’est qu’on va rendre les composés à un degré de pureté plus haut, ajoute Nancy Déziel, ce qui fait qu’on va avoir une belle valeur pour les composés sortants. C’est ça qui est important, c’est de donner de la valeur aux composés.

Des gens dans une pièce qui regardent François-Philippe Champagne au lutrin.

Québec et Ottawa ont annoncé mardi une aide financière de 3,9 millions de dollars au Collège Shawinigan et au Centre national en électrochimie et en technologies environnementales pour le recyclage de piles.

Photo : Radio-Canada

Le recyclage est une partie importante, on veut faire de la conversion aussi, alors Shawinigan évidemment est un moteur de l’énergie verte, a déclaré Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation, présent à l’annonce.

Le ministre de l'Infrastructure et député fédéral de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, est convaincu que le savoir développé à Shawinigan rayonnera non seulement au pays, mais aussi à l’échelle mondiale.

On a toujours rêvé de redevenir la vallée de l’énergie verte, de redonner les lettres de noblesse que Shawinigan a toujours connues en matière industrielle, dit-il, et ce qui est intéressant, c’est qu’on le fait dans l’économie de demain : l’économie verte.

Mauricie et Centre du Québec

Recyclage