•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Ottaviens sont appelés à davantage composter

Sur une table en bois, un sac de plastique vert est rempli de résidus alimentaires.

La Ville d'Ottawa espère que l'utilisation de sacs de plastique augmentera la participation au compostage (archives).

Photo : iStock / YinYang

Radio-Canada

La Ville d'Ottawa souhaite que les résidents utilisent davantage les bacs verts destinés aux matières compostables. La Municipalité lance mercredi une campagne de sensibilisation pour encourager les citoyens en ce sens.

Dès le 2 juillet, les résidents pourront utiliser des sacs en plastique dans leurs bacs. Ils pourront même y déposer les excréments de chiens.

C’est une des raisons pour lesquelles le taux de participation par le passé était tellement faible. Les gens trouvent que c’est un peu “dégueulasse” d’utiliser le bac vert. Donc on veut simplifier et rendre ça plus accessible, explique le conseiller du quartier Alta Vista, Jean Cloutier, qui siège au Comité de l’environnement.

Cette information sera transmise sur les réseaux sociaux, à des kiosques lors d’événements publics ou par le biais de dépliants dans les commerces animaliers et les cliniques vétérinaires.

Augmenter le taux de compostage

La Ville a investi plus de 600 000 $ dans un nouvel équipement qui permettra de séparer les sacs de plastique des matières compostables.

Les élus municipaux espèrent que cet assouplissement des règles permettra d'augmenter le taux de compostage. L’objectif à long terme est d'accroître jusqu'en l'an 2042 la durée de vie du dépotoir du chemin Trail.

La Ville recueille environ 40 % de l'ensemble des déchets organiques produits sur son territoire. L'administration municipale croit pouvoir augmenter ce taux à 63 % en permet aux citoyens d'utiliser des sacs de plastique dans leur bac vert.

Une mesure contestée

Des groupes environnementaux estiment de leur côté que la Ville fait fausse route.

Avoir du plastique dans les matières organiques [...] je pense que ça va être très difficile de séparer les produits pathogènes des matières compostables, estime un des membres fondateurs de l'organisme Waste Watch Ottawa, Brian Tinsey.

Il dénonce la lenteur de la Ville d’Ottawa dans ce dossier et aurait aimé voir un plan indiquant un engagement sérieux de la part de la Ville, en s’inspirant des mesures adoptées par d’autres municipalités.

Permettre et encourager même les sacs en plastique dans les bacs verts, c'est complètement ridicule.

Angela Keller-Herzog, candidate pour le Parti vert du Canada, Ottawa-Centre

De son côté, la candidate pour le Parti vert du Canada dans Ottawa-Centre, Angela Keller-Herzog, estime qu'il faut interdire les sacs de plastique à usage unique. Les petites particules de plastique vont être plus présentes dans le compost et la qualité du compost va diminuer, souligne-t-elle. On va polluer la terre, les champs autour d’Ottawa avec ces particules et ça va aussi être présent dans l’eau.

Les immeubles à logement dans la mire

Par ailleurs, la Ville d’Ottawa souhaite augmenter la participation au recyclage et au compostage dans les immeubles à logement.

Certaines personnes ne participent pas à cause de la simplicité de jeter les déchets dans la chute [des immeubles], peu importe s’il y a du recyclage ou du compostage. C’est ce qu’on veut changer, souligne Jean Cloutier.

On veut que dans les nouveaux édifices, les constructeurs soient obligés d’avoir un système de recyclage, mais il reste du travail à faire pour les immeubles qui existent déjà, ajoute le conseiller.

D’après les informations de Josée Guérin

Ottawa-Gatineau

Politique municipale