•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ferme du Manitoba forcée de mettre ses volailles en quarantaine à vie

Karl Schoenrock face à l'enclos de quarantaine avec deux dindons à l'intérieur.

Karl Schoenrock assure respecter toutes les réglementations provinciales pour que ses volailles ne soient pas un danger pour d'autres élevages.

Photo : Radio-Canada / Chloé Dioré de Perigny

Radio-Canada

Une ferme refuge près de Steinbach confirme que certaines de ses volailles sont atteintes d'une infection respiratoire à herpès. Bien que la maladie soit contagieuse pour les volailles, les propriétaires assurent avoir pris toutes les précautions.

Le copropriétaire de Kismet Creek Farm, Karl Schoenrock, explique avoir pris connaissance du problème lorsque certaines des volailles de son refuge ont commencé à avoir un comportement étrange au mois de mars avec de la toux et des sifflements.

On avait deux poulets qu’on pouvait entendre respirer de loin, explique-t-il.

À la mort de ceux-ci leur autopsie a permis de confirmer la présence d’une laryngotrachéite infectieuse aussi appellée infection respiratoire à herpès de la volaille.

Dès qu’on a des animaux morts de cause inconnue, on fait faire une autopsie. Habituellement personne ne le fait parce que ça coûte trop cher, explique le propriétaire de la ferme.

Il s’agit d’un virus qui touche les voies respiratoires et qui se reproduit dans la trachée et le larynx.

Inoffensive pour l’homme, la maladie ne touche que les volailles et se transmet rapidement à d’autres élevages par contact direct ou en transportant des excréments.

Karl Schoenrock affirme avoir réagi au plus vite en mettant ses volailles en quarantaine. Il ajoute avoir fermé la ferme aux visiteurs, le temps de contacter les autorités provinciales.

Les experts de la province sont venus quelques jours après. Ils nous ont donné le choix entre abattre les volailles ou les mettre en quarantaine. Vu que peu de volailles étaient touchées, ils nous ont dit qu’on pouvait les garder en quarantaine à vie, précise-t-il.

La province confirme que le bureau du vétérinaire en chef a bien été contacté et qu’une visite sur la ferme a été menée le 30 mai.

Une visite de suivi a été effectuée le 6 juin. La province confirme avoir donné des instructions pour maintenir les volailles en quarantaine sur le long terme et assure rester en contact avec les propriétaires pour s’assurer que les procédures soient respectées.

Des procédures strictes

Aujourd’hui, 14 volailles vivent dans un bâtiment séparé avec un enclos extérieur protégé. Seuls trois membres du personnel sont autorisés à les approcher.

Karl Schoenrock affirme que les animaux ont été traités et se portent mieux. Ils restent malgré tout porteurs latents du virus comme certaines de leurs congénères.

La ferme qui propose des visites affirme être transparente sur la situation sanitaire avec les familles qui viennent sur place. Une procédure à l’entrée a aussi été instaurée.

Chaque membre du personnel et les visiteurs doivent se désinfecter les mains à l’entrée et à la sortie ainsi que s’asperger les chausseurs de désinfectant.

On s’est assuré de suivre les consignes de la province, soutient Karl Schoenrock.

Toutefois, d’autres producteurs s’inquiètent.

Je n’apprécie pas que certaines personnes nous qualifient d’agroterroristes en disant qu’on fait exprès de mettre en danger l’industrie, fait-il remarquer.

Il ajoute qu’il comprend les inquiétudes de voir se propager la maladie à d’autres élevages, mais regrette un manque de connaissance de certains de ses détracteurs concernant l’infection respiratoire à herpès de la volaille.

Pour lui, sauver la vie des animaux est la mission même de sa ferme.

On est un sanctuaire. On protège des animaux blessés, malades, mutilés. On est là pour s’occuper d’animaux qu’il est beaucoup plus simple et moins cher d’abattre. On devrait donner une chance à tous les animaux, conclut-il.

Avec des informations de Chloé Dioré de Perigny

Manitoba

Animaux