•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux autres baleines noires retrouvées mortes dans le golfe du Saint-Laurent

Une baleine noire nage avec son baleineau.

La deuxième baleine retrouvée morte en 2019, Punctuation, avait été photographiée avec l'un de ses rejetons en 2006, au large de la Georgie, aux États-Unis.

Photo : L'Aquarium de la Nouvelle-Angleterre

Radio-Canada

Pêches et Océans Canada confirme mardi la présence de deux autres baleines noires retrouvées mortes dans le golfe du Saint-Laurent. Les baleines ont été repérées près de la Péninsule acadienne, au Nouveau-Brunswick, et à l’ouest des Îles-de-la-Madeleine, au Québec. Il s’agit des troisième et quatrième morts confirmées de baleines noires de l’Atlantique Nord dans les eaux canadiennes cette année.

La carcasse d'un mâle de 9 ans nommé Wolverine a d'abord été repérée dans les eaux du Nouveau-Brunswick le 4 juin. Puis le corps d'une femelle de 40 ans, Punctuation, a été retrouvé au nord-est des Îles-de-la-Madeleine le 20 juin.

Nous travaillons actuellement avec nos partenaires d'intervention auprès des mammifères marins pour déterminer les prochaines étapes, écrit le ministère des Pêches et Océans (MPO) dans un communiqué. De plus amples renseignements seront fournis au fur et à mesure qu'ils seront disponibles.

Nécropsies

Le MPO a travaillé avec ses partenaires d’intervention auprès des mammifères marins pour effectuer deux nécropsies et ainsi déterminer la cause de la mort des deux premières baleines noires trouvées dans le golfe du Saint-Laurent.

Le 7 juin, des vétérinaires de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard et de l'Université de Montréal ont procédé à une nécropsie en coordination avec le MPO et l’organisme Marine Animal Response Society à Miscou, au Nouveau-Brunswick. Ces experts ont signalé dans leur évaluation préliminaire, qu'il n'y avait aucune preuve d'empêtrement récent dans des engins de pêche ou de collision récente avec des navires, peut-on lire dans le communiqué. D'autres tests sont en cours pour identifier d'autres causes éventuelles de mortalité.

La baleine sur la plage, vue de loin.

Une première nécropsie de la baleine nommée Wolverine a été effectuée le 7 juin à Miscou, dans le nord-est du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Fahmy

Une seconde nécropsie de la baleine morte, qui a été signalée le 20 juin, est en cours par l'équipe vétérinaire de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard à Petit Étang, en Nouvelle-Écosse. Il est trop tôt pour rendre compte des résultats préliminaires, assure cependant le MPO.

Les conclusions définitives et détaillées de ces nécropsies seront disponibles dans les mois à venir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Protection des espèces