•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le proxénète Josué Jean reconnu coupable

Un homme portant un manteau et une tuque dans un corridor.

Le proxénète Josué Jean est reconnu coupable de 14 chefs d'accusation.

Photo : Radio-Canada

Geneviève Garon

Le Montréalais Josué Jean a été reconnu coupable mardi de 14 chefs d'accusation, dont traite de personne, proxénétisme, agression sexuelle, séquestration et voies de fait armées. Il encourt une lourde peine de prison.

Dans un jugement qu'il a lu pendant plus de trois heures, le juge André Perreault a souligné la crédibilité des deux femmes qui avaient témoigné contre l'homme de 41 ans.

Toutes deux ont raconté être tombées amoureuses de Josué Jean. La lune de miel a toutefois été de très courte durée puisqu'il a les a manipulées pour qu'elles se prostituent et lui remettent l'argent ainsi gagné.

Si elles refusaient, il les battait et menaçait de s'en prendre à leurs parents. Toutes deux s'étaient fait tatouer son nom en signe d'appartenance.

Après la lecture du jugement, les deux victimes, entourées de leurs proches, ont éclaté en sanglots.

La défense ne s'est pas opposée à l'incarcération immédiate de Josué Jean, tel que demandé par la Couronne.

L'accusé s'expose à une lourde peine de pénitencier. Les observations sur la peine à lui imposer auront lieu au cours des prochains mois.

Procès et poursuites

Justice et faits divers