•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'argent pour les élèves défavorisés à Sherbrooke

Le directeur général de la CSRS, Christian Provencher, accompagné du président de la CSRS, Gilles Normand.

Le directeur général de la CSRS, Christian Provencher, accompagné du président de la CSRS, Gilles Normand.

Photo : Radio-Canada

Charles Beaudoin

Près d'un million de dollars supplémentaires seront injectés dans les écoles primaires et secondaires de Sherbrooke afin de favoriser les apprentissages des élèves les plus démunis au cours de la prochaine année scolaire.

Le conseil des commissaires de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke a adopté à l'unanimité mardi soir un budget équilibré, un troisième en trois ans, qui permet de nouveaux investissements pour les services aux élèves, dont un ajout de 725 715 dollars pour du matériel, du personnel et de la formation dans les écoles primaires et secondaires défavorisées, et 220 434 dollars de plus pour l'embauche de personnel dans les écoles secondaires Montée-Le Ber et du Phare.

Ça va permettre à ces écoles-là de faire les choix nécessaires pour soutenir la réussite des jeunes qui peuvent avoir des périodes un peu plus difficiles ou qui ont besoin de soutien en continu pendant l'année. C'était important pour nous, indique le président de la CSRS, Gilles Normand.

Quand on est en déficit, on a un plan de redressement qui nous est demandé pour rembourser le gouvernement et ce n'est jamais bien pour une organisation, a-t-il ajouté.

Les sommes totales des différentes enveloppes n'ont toutefois pas été présentées. Le budget de la CSRS s'établira à près de 285 millions de dollars en 2019-2020, en hausse de 11 millions de dollars.

L'équilibre, pour nous, c'est d'être capable de donner tous les services que l'on veut donner aux jeunes pour les amener à la réussite, tout ça à l'intérieur du budget qui nous est octroyé par le gouvernement, mentionne M. Normand.

Il a aussi été décidé d'ajouter huit classes spécialisées dédiées aux élèves présentant des difficultés d'apprentissage, comme l'autisme ou la dysphasie, même si l'aide de Québec (345 692$) ne couvre les frais que de deux d'entre elles. Un montant additionnel de 1,3 million de dollars a été inscrit pour le regroupement de différentes mesures comme l'aide individualisée et les programmes Partir du bon pied! et Accroche-toi au secondaire!

Quelque 625 866$ ont été prévus pour mettre en place l'heure gratuite d'activités parascolaires pour les élèves du secondaire.

Ça prend des activités qui vont aider les jeunes à être plus présents à l'école et qui vont rendre leur milieu de vie plus attrayant. Ça va possiblement leur faire découvrir de nouvelles activités qui vont leur donner le goût de s'accrocher à l'école, note le président de la CSRS.

Des activités d'intégration seront également développées au cours des prochaines semaines dans le but de retenir les enseignants qui en sont à leurs premiers pas dans la profession. Près de 100 000$ sont ainsi prévus pour du mentorat pour l'insertion des enseignants.

On va accompagner encore mieux nos nouveaux employés qui viennent enseigner chez nous ou qui sont en soutien dans nos classes a tous les jours, résume Gilles Normand.

Baisse de la taxe scolaire

Cet été, la taxe scolaire passera par ailleurs à 16 cents du 100$ d'évaluation, une baisse de 2 cents comparativement à l'an dernier. Pour une maison évaluée à 300 000 dollars, il en coûtera 480$ plutôt que 522$, soit une baisse de 72$ du compte de taxes scolaires qui doit être envoyé en juillet prochain. L'an dernier, les Sherbrookois ont déjà bénéficié d'une baisse de 11 cents en raison de l'entrée en vigueur de la loi 166.

L'impact sera nul pour les élèves, assure la CSRS, puisque le gouvernement s'est déjà engagé à compenser les commissions scolaires pour leur baisse de revenus. Rappelons que la CAQ souhaite établir la taxe scolaire à 10 cents du 100$ d'évaluation à compter de l'année 2020-2021.

Estrie

Enseignement primaire